RTBFPasser au contenu

Belgique

Réformes des pensions : ce qui change pour chaque catégorie de travailleur

Réformes des pensions : ce qui change pour chaque catégorie de travailleur
20 déc. 2011 à 13:41 - mise à jour 20 déc. 2011 à 13:542 min
Par Alain Lechien

Les prépensions

Elles seront plus difficiles à obtenir. On pourra y accéder à partir de l’âge de 60 ans, contre 58 ans actuellement. Et après 40 ans d’ancienneté, contre 38 ans actuellement. Pour les travailleurs dépendant de conventions collectives existantes, ces nouvelles conditions seront d’application à partir de 2015 ; pour les nouvelles conventions collectives, application dès 2012.

Les conditions d’âge sont modifiées également pour les entreprises en difficulté (de 50 à 52 ans actuellement, on passera progressivement à 55 ans en 2018) et pour les entreprises en restructuration (on passera à 55 ans dès 2013).

La prépension à mi-temps est supprimée dès 2012.

Fonction publique

Pour les fonctionnaires (y compris les enseignants nommés) le calcul de la pension se fera sur les 10 dernières années de carrière (actuellement sur les 5 dernières années).

SNCB

Pour le personnel non-roulant de la SNCB, la pension serait possible à partir de 62 ans (contre 60 ans actuellement). Le personnel roulant pourra accéder à la prépension à partir de 55 ans, à condition d’avoir 40 ans de carrière.

Magistrats

Le régime permettant aux magistrats d’accéder à la pension à l’âge de 55 ou 60 ans après 15 ans de service est menacé.

Professeurs d’université, militaires

Les régimes particuliers de pension de ces professions sont menacés.

Marins

Actuellement les marins peuvent partir à la pension à l’âge de 60 ans, et ils peuvent valoriser une carrière complète après 14 ans de navigation. La réforme prévoit qu’ils devront travailler pendant 45 ans pour bénéficier d’une pension complète.

Aviation civile

Le régime spécial octroyé au personnel navigant leur permettant de partir à la retraite dès 55 ans après 30 ans de carrière est menacé.

Ouvriers mineurs

Le régime spécial leur permettant de partir à la pension à 55 ans (mineurs de fond) ou à 60 ans (mineurs de surface) à partir de 25 ans de carrière est menacé.

Journalistes  

Le système de pension complémentaire des journalistes (financé par le secteur lui-même) est menacé. Les journalistes salariés en fin de carrière pourraient perdre un tiers de leur pension.

Assimilation à des périodes de travail

Actuellement, certaines périodes non-prestées de travail (comme les interruptions de carrière) peuvent être assimilées à du travail à temps plein. Ces assimilations seront limitées à 12 mois maximum.

A.L.

Articles recommandés pour vous