Réformer les pensions permettrait de réduire le risque de pauvreté chez les seniors

Réformer les pensions permettrait de réduire le risque de pauvreté chez les seniors

© Tous droits réservés

09 juil. 2015 à 10:27 - mise à jour 09 juil. 2015 à 10:27Temps de lecture1 min
Par Jean-François Herbecq

C'est un des enseignements du rapport annuel 2015 du Comité d'étude sur le vieillissement présenté ce jeudi et qui devrait encourager le gouvernement Michel : la réforme des pensions permet de réduire le taux de risque de pauvreté des pensionnés.

Pour l'instant (chiffres 2012), 18% des personnes âgées de plus de 65 ans sont exposées à un risque de pauvreté (revenus sous le seuil de pauvreté, fixé pour cette année-là à 1074 euros par mois), un niveau qui a déjà fortement baissé depuis 2003 mais qui reste plus élevé que dans d'autres états-membres de l'Union européenne.

Ce taux de risque de pauvreté des pensionnés devrait encore décroître jusqu'au milieu des années 2050, dit le rapport, grâce à deux facteurs : la revalorisation des pensions minima et la participation accrue des femmes au marché du travail, qui fait qu'elles perçoivent des pensions plus élevées. La réforme des pensions faisant travailler les gens plus longtemps permet aussi d'esquisser des pensions à la hausse, dit le rapport qui indique aussi que la réforme permettra de réduire les inégalités entre niveaux de pensions.

L'autre conclusion à retenir c'est que le nombre de pensionnés devrait se réduire d'environ 10%, soit 315 000 personnes, à l'horizon 2060. Et que le coût du vieillissement irait en diminuant, de 3,1% du PIB entre 2014 et 2040, jusqu'à 1,1% à l'horizon 2060, soit en moyenne 2,1% du PIB entre 2014 et 2060. Tout ceci en tenant compte des effets de la réforme des pensions et du chômage avec complément d'entreprise.

Mais ces projections encourageantes ne sont que des projections et restent tributaires d'hypothèses en matière de comportement de départ à la retraite, note aussi le rapport.

Cela n'empêche pas ce document d'apporter de l'eau au moulin du gouvernement Michel et de ses réformes : le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR), présent tout sourire à cette présentation, n'a pas manqué de s'en féliciter : "Ce rapport sur le vieillissement donne raison aux réformes du gouvernement".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet