RTBFPasser au contenu
Rechercher

Hockey

Red Panthers à la coupe du monde: scenario attendu mais petit regret

Red Panthers à la coupe du monde: scenario attendu mais petit regret
07 juil. 2022 à 13:09Temps de lecture2 min
Par Christophe Reculez

Avec cette deuxième place en phase de groupe et la qualification pour le cross-over (sorte de huitième de finale entre deuxièmes et troisièmes de groupe), il est difficile de considérer cette première partie de mondial comme un échec pour les Red Panthers. Au regard du classement mondial, il n’est pas étrange que la Belgique (5ème nation mondiale) se retrouve derrière l’Australie (troisième).

Néanmoins, passé ces considérations chiffrées, force est de constater que la réalité sur le terrain était sans doute toute autre. Au vue de leur opposition, mais également des autres rencontres disputées contre le Japon et l’Afrique du Sud, les Red Panthers étaient au dessus des Australiennes. Les Aussies ont certainement joué leur meilleur match face aux Belges, se montrant d’un réalisme froid. Tout l’inverse des joueuses de Raoul Ehren qui ont démontré, à nouveau, leur énorme progrès dans le jeu mais ont aussi affiché une cruelle inefficacité devant le but.

Un quart de finale potentiel face aux favorites hollandaises

Même s’il faut préciser que les Australiennes n’ont que peu joué depuis 2 ans à cause du Covid, cela prouve aussi que les Nelen, Englebert ou Brasseur tutoient désormais les meilleures équipes.

Il en est ainsi. Les Belges n’ont pu se qualifier directement pour les quarts mais, passé la déception, elles avaient clairement le regard tourné vers la suite.

Certes, avec ce match de barrage, les Red Panthers s’infligent un déplacement supplémentaire aux Pays-Bas. Certes, elles sont condamnées à disputer un éventuel quart de finale face aux Pays-Bas, grandissimes favorites, devant leur public.

Mais l’objectif premier, pour une Coupe du monde réussie, était et reste un quart de finale.

En ce sens, la rencontre face au Chili (3ème du groupe A) samedi est capitale. Un échec, à ce stade, serait une énorme déception. L’équipe chilienne est portée par l’engouement d’une première participation à un mondial et a démontré de belles qualités de technique et de vitesse. Mais elles sont largement à la portée des Red Panthers.

Sans vouloir mettre la charrue avant les bœufs (à l’interview, les joueuses mettaient d’ailleurs en avant le fameux " match par match "), après avoir passé ce huitième de finale, il sera alors temps de s’attaquer aux Néerlandaises. Ce sera évidemment une autre histoire… une historique histoire, peut-être. On ne peut que l’espérer.

Articles recommandés pour vous