RTBFPasser au contenu
Rechercher

Régions Brabant wallon

Red Lions et Red Panthers bientôt en résidence permanente à Wavre : le stade régional de hockey sera inauguré en 2023

Le stade de hockey s’inscrit dans le cadre du projet Wallonie Ambitions Or. Il s’agit de soutenir le développement des infrastructures sportives en vue de renforcer la pratique du sport de haut niveau en Wallonie.
19 avr. 2022 à 13:33 - mise à jour 19 avr. 2022 à 19:29Temps de lecture3 min
Par Hugues Van Peel

Retardé à cause des inondations de l’été dernier, le projet de stade régional de hockey a connu une avancée décisive ce mardi. De passage à Wavre, le ministre wallon Adrien Dolimont, en charge des infrastructures sportives, a confirmé l’octroi d’un subside d’un peu plus de trois millions d’euros (en ce compris une première enveloppe de 500.000 euros accordée en 2020 pour la réalisation d’études préalables), soit la moitié de la facture totale.

La province du Brabant wallon participera au financement à hauteur de 800.000 euros. Le solde sera pris en charge par la Fédération belge de Hockey et par le Lara Hockey Club de Wavre implanté juste à côté.

"Nous y sommes enfin, se réjouit Serge Pilet, patron de la Fédération belge de Hockey. Enfin, disons que la première pierre de l’édifice est mise, mais il y a encore beaucoup de travail. Nous attendons maintenant les offres des entrepreneurs. Nous espérons pouvoir être prêts pour mai 2023, afin d’accueillir ici les matchs de la Pro League dont le calendrier va sortir bientôt. Je sais que nous aurons de grosses rencontres à organiser en juin, contre l’Australie et contre la Hollande. On ne peut pas rêver mieux que d’avoir des rencontres de ce niveau-là pour inaugurer les infrastructures."

Le ministre Adrien Dolimont (cinquième en partant de la droite), entouré des autorités communales et provinciales et des responsables de la fédération de hockey et du club de Wavre.
Le ministre Adrien Dolimont (cinquième en partant de la droite), entouré des autorités communales et provinciales et des responsables de la fédération de hockey et du club de Wavre. Hugues Van Peel – RTBF

4000 places assises

Les futures infrastructures seront aménagées à la place du stade de football Justin Peeters. La pelouse sera retirée et remplacée par un terrain synthétique de haute performance. Un nouvel éclairage sera installé. La tribune couverte sera agrandie et remise à neuf et une autre tribune non-couverte sera aménagée sur une butte de terre de l’autre côté du terrain.

Dans la configuration classique, le futur stade disposera de 4000 places. Mais sa capacité pourra être augmentée ponctuellement à 10.000 places lors de matchs ou de compétitions d’envergure internationale.

Au fil du temps, la Belgique est devenue un acteur incontournable du hockey dans le monde. Les Reds Lions accumulent les titres (champions du monde en 2018, champions d’Europe en 2019 et médaille d’or aux derniers Jeux olympiques) et les Red Panthers, médaillées de bronze aux derniers championnats d’Europe en 2021, ont également de grandes ambitions. Mais ces équipes ne disposent pas de stade permanent pour se produire devant leur public. Les rencontres internationales organisées actuellement nécessitent la construction d’infrastructures temporaires dont les coûts sont très élevés. Bientôt, ce manque sera comblé.

La tribune principale du stade Justin Peeters sera agrandie et une autre tribune (non-couverte) sera construite de l’autre côté du terrain.
La tribune principale du stade Justin Peeters sera agrandie et une autre tribune (non-couverte) sera construite de l’autre côté du terrain. Hugues Van Peel – RTBF

Et le futur stade de hockey ne sera pas réservé aux grandes occasions. Il servira aussi de lieu d’entraînement et pour les matchs des équipes de jeunes. En manque de place avec ses quelque 950 membres actifs, le club de Wavre pourra aussi l’utiliser régulièrement.

"C’est une opportunité énorme dans le développement du hockey en Belgique, pour le Lara et pour notre politique de formation des jeunes, explique Philippe Van Erkel, président du Lara Hockey Club de Wavre. Et la présence des Red Lions et des Red Panthers sera un attrait incomparable pour les jeunes."

Le terrain de hockey, un bassin d’orage

Reste la question des inondations. L’été dernier, le stade Justin Peeters s’est retrouvé sous eau en raison d’une crue spectaculaire de la Dyle. La tribune principale, qui abritera également les vestiaires, les bureaux de la fédération et du Lara, ainsi que d’une salle de fitness et un espace Horeca, sera protégée par des portes anti-inondations. Par contre, en cas de nouvelle crue, rien n’empêchera l’eau d’envahir le futur terrain de hockey, ce qui ne semble finalement pas poser de problème.

"Après les inondations de l’été dernier, une fois que l’eau a disparu, nous avons pu constater que les dégâts étaient très limités sur les terrains du club de Wavre, explique Serge Pilet. On pourrait donc facilement se limiter à laisser l’eau disparaître, quitte à voir ensuite ce qu’on devrait faire pour remettre le terrain en état. Mais ces frais ne devraient pas être énormes."

"Ce terrain deviendra carrément un bassin d’orage, avec une capacité de perméabilité telle qu’on va plutôt retenir l’eau sur le terrain que d’essayer de le barricader pour essayer d’empêcher l’eau d’y entrer", ajoute Marco Bastin, député provincial en charge des sports et de la lutte contre les inondations.

Articles recommandés pour vous