RTBFPasser au contenu

Les éclaireurs

Recherches scientifiques au Jardin Botanique de Meise

Recherches scientifiques au Jardin Botanique de Meise

Ce samedi 19 mars 2022, les invité.e.s de Fabienne Vande Meerssche (@fvandemeerssche) dans LES ECLAIREURS sont Jérôme Degreef, ingénieur agronome, tropicaliste, mycologue et directeur scientifique FWB au Jardin botanique de Meise, & Sandrine Godefroid, botaniste, spécialisée dans la conservation et la réintroduction d’espèces végétales, et responsable de la Banque de semences au Jardin botanique de Meise.

DIFFUSION : samedi 19 mars 2022 à 17h08’ et dimanche 20 mars 2022 à 23h08’.

Jérôme Degreef

Jérôme Degreef est ingénieur agronome, spécialisé dans l’agronomie des régions tropicales et subtropicales. Formé à Gembloux Agro-Bio Tech, il a concilié son intérêt pour la botanique et le désir de participer à l’amélioration de la qualité de vie des populations locales.

Jérôme Degreef a réalisé son mémoire en République Démocratique du Congo et puis son doctorat au Costa Rica dans le cadre d’un programme de conservation de la biodiversité. A son retour, il est devenu chercheur au Jardin Botanique de Meise.  Pendant 10 ans, il a participé à des projets de recherche en Afrique tropicale. Il est ensuite devenu chef de département et depuis 2014, directeur scientifique du Jardin botanique à la Fédération Wallonie-Bruxelles. A ce titre, il gère le personnel francophone, est membre du conseil scientifique du Jardin et du conseil de direction d'où il veille à la bonne entente et au respect de l'accord de coopération qui lie la communauté française et les autorités (flamandes) du Jardin.

UNDP DR Congo - Aude Rossignol

Il poursuit ses activités de recherche sur les champignons tropicaux avec un attrait particulier pour les espèces africaines comestibles. Sur ces matières, il organise des ateliers et des explorations sur le terrain et supervise le travail d’étudiants locaux. Pour partager ce savoir, il a contribué à l’élaboration d’un site web dédié aux champignons africains, Fungus Floras of Tropical Africa, disponible en ligne. Il est aussi co-auteur de la base de données des champignons comestibles : The Edible Fungi of Tropical Africa.

Découvrez en vidéo l’un des projets de recherche de Jérôme Degreef sur l’amanite de Bweyeye, au Rwanda, où il s’est rendu en 2019.

Loading...

Consultez les recherches de Jérôme Degreef sur ResearchGate.

Sandrine Godefroid

Elle est aussi membre du conseil scientifique du Jardin. Elle a réalisé son master et son doctorat à l’ULB sur la végétation des bords de route en Wallonie et a ensuite effectué un post-doctorat de sept ans à la VUB.

Sandrine Godefroid développe des programmes de conservation des espèces menacées en dehors de leur milieu naturel tout en appuyant leur conservation in situ. Son travail comprend notamment des études sur la viabilité des semences, le comportement de stockage et la réintroduction des populations dans la nature.

Herbier
Tests de germination
Bananes

Elle fait partie de différents consortiums internationaux traitant de la conservation des semences et de la recherche soutenant la restauration des écosystèmes tels que ENSCONET, le réseau européen de conservation des graines, et l'Ecological Restoration Alliance of Botanic Gardens.

Sandrine Godefroid a collaboré au projet LIFE Herbages qui visait à restaurer des pelouses et prairies en Lorraine belge et Ardenne méridionale. Actuellement, elle participe au projet LIFE Connexions en tant que chercheuse scientifique. Elle est chargée de la réintroduction d’espèces caractéristiques dans les pelouses calcaires restaurées du bassin mosan. Ce large projet collaboratif vise à créer et restaurer 500 hectares de réserves naturelles pour lier les sites où subsistent des populations d’espèces menacées.

Consultez les publications de Sandrine Godefroid sur ResearchGate.

Recherches scientifiques au Jardin botanique de Meise

Une des spécificités du Jardin botanique est le développement d’études en taxonomie et phylogénie. Ces domaines consistent à décrire de nouvelles espèces (sur base morphologique, microscopique et avec le support d'analyses d'ADN) et à compléter les inventaires de biodiversité à l'échelle mondiale afin d'identifier les espèces menacées et de les placer sur liste rouge. Ces études se basent sur des échantillons collectés par les chercheurs aux quatre coins du monde depuis des générations et qui sont conservés dans l’Herbier, un des plus importants au monde (et le premier en ce qui concerne la flore d'Afrique centrale) avec ses 4 millions d'échantillons.

Herbier
Herbier Jardin botanique de Meise

Un volet important des recherches concerne la conservation et la réintroduction d'espèces de plantes menacées en Belgique. Le Jardin participe activement à des programmes européens de réintroduction d'espèces grâce à ses collections sous serre et de plein air (20 mille espèces) et aux milliers de semences conservées dans la banque de graines, une grande chambre froide où les semences déshydratées et congelées à -20° peuvent être maintenues dormantes pendant des siècles avant de ressusciter. Un programme ambitieux de conservation de 75% de toutes les espèces végétales menacées en Belgique est d'ailleurs en cours.

Jardin botanique de Meise

Le Jardin botanique collabore aussi à un projet européen d'envergure qui vise la numérisation et la mise en ligne des images et données relatives aux collections d'histoire naturelle, en l'occurrence les 4 millions d'échantillons d'herbier témoins de la biodiversité aux quatre coins du monde et utilisés dans l'étude de l'impact des changements climatiques, notamment.

Numérisation de l’Herbier
Numérisation de l’Herbier Jardin botanique de Meise

Consultez ici la page Recherche du Jardin botanique pour en découvrir davantage sur les thématiques étudiées.

Le Jardin botanique de Meise participe au Printemps de Sciences et propose deux activités les 26 et 27 mars sur le thème " Exploration sensorielle : de la sensibilité des plantes à la sensibilité aux plantes ". La réservation est obligatoire.

Le Printemps des Sciences se déroule en Wallonie et à Bruxelles du 21 au 27 mars. Activités, expositions, explorations sont organisées en ligne et dans plusieurs villes. Le but est de faire découvrir les sciences et leur importance dans notre quotidien aux élèves de primaire et de secondaire, mais aussi au grand public.

Consultez ici le programme des activités. 

© Tous droits réservés

Sur le même sujet

30 avr. 2022 à 08:18
1 min

Articles recommandés pour vous