Economie

Recherché, le fondateur de la cryptomonnaie Terra dit ne pas être en fuite

© Getty Images

18 sept. 2022 à 06:19Temps de lecture2 min
Par Belga, édité par Estelle De Houck

Do Kwon, fondateur sud-coréen de la cryptomonnaie Terra, sous le coup d'un mandat d'arrêt, a nié dimanche être en fuite après que la police de Singapour eut affirmé qu'il ne se trouvait pas dans la cité-Etat. Dimanche matin, il a déclaré sur Twitter: "Je ne suis 'pas en fuite' ou quelque chose de similaire" mais n'a pas pour autant révélé l'endroit où il se trouve.

Do Kwon, co-fondateur de TerraUSD, a fait perdre cette année 40 milliards de dollars aux investisseurs et plus de 500 milliards sur le marché des cryptomonnaies à la suite du crash de son stabblecoin.

Cet effondrement a conduit un tribunal sud-coréen à émettre mercredi un mandat d'arrêt à son encontre.

Nous coopérons complètement et nous n'avons rien à cacher

"Pour toute agence qui a montré un intérêt à communiquer, nous coopérons complètement et nous n'avons rien à cacher", a-t-il tweeté. "Nous sommes en train de nous défendre devant de multiples juridictions (...) et nous avons hâte de faire éclater la vérité dans les prochains mois". 

Beaucoup pensaient jusqu'à la publication du communiqué de la police de Singapour que le suspect, âgé de 31 ans, se trouvait dans la cité-Etat où il a donné en août sa première interview aux médias depuis la faillite de l'opérateur de cryptomonnaie en mai et dans laquelle il reconnaissait ses torts.

Samedi, la police de Singapour (SPF) a indiqué par e-mail en réponse à une requête de l'AFP que "Do Kwon n'est actuellement pas à Singapour". "La SPF assistera l'Agence de police nationale coréenne (KNPA) dans le cadre de notre législation nationale et de nos obligations internationales", indique le bref communiqué sans plus de détails.

Le journal singapourien Straits Times a rapporté que le permis de travail de Do Kwon à Singapour devait expirer le 7 décembre. Selon ce média, il avait apparemment demandé le renouvellement de ce permis, mais la procédure aurait été rendue impossible en raison de l'annulation de son passeport par Séoul.

Effondrement du Terra

En avril 2022, la valeur du Terra avait atteint son plus haut niveau. Selon CoinMarketCap, il était alors le quatrième stablecoin le plus important et la dixième principale cryptomonnaie en termes de valeur marchande.

Mais en mai le Terra a perdu plus de la moitié de sa valeur en 24 heures, semant un vent de panique dans un marché des cryptoactifs déjà fébrile.

Très vite, le stablecoin et son jeton jumeau Luna sont tombés à zéro, entraînant des pertes de plus de 500 milliards de dollars sur le marché et frappant du même coup toutes les économies de nombreux petits investisseurs. 

Les autorités sud-coréennes ont depuis ouvert plusieurs enquêtes criminelles autour de cette affaire.

Sur le même sujet

La plateforme de cryptomonnaies Binance va racheter sa rivale FTX.com en difficulté

Economie

Interpol émet une notice rouge contre le fondateur de la cryptomonnaie Terra

Economie

Articles recommandés pour vous