RTBFPasser au contenu

Recharger une voiture électrique : gare aux courts-circuits financiers

Recharger une voiture électrique : gare aux courts-circuits financiers
08 oct. 2021 à 16:323 min
Par Jean-Christophe Willems

1,689 euro le litre, c'est ce que coûte l'essence E10 en ce début octobre. Vous savez donc que si votre voiture consomme un peu près 6 l/100 km, il vous en coûtera une dizaine d'euros chaque 100 km. C'est mathématique, clair et limpide. Alors que pour la même distance en voiture électrique, le coût variera de... 0 à 16 euros ! Car contrairement à celui des carburants traditionnels, le prix de l'électricité varie d'un fournisseur à l'autre. Rouler en électrique n'est pas toujours synonyme d'économie.

 

Des mauvaises surprises en fin de mois

Si vous avez suffisamment de panneaux photovoltaïques ou si votre employeur vous offre la recharge, rouler en électrique ne vous coûtera rien en budget consommation. Mais si vous avez l'idée de recharger votre véhicule sur les chargeurs rapides Ionity, sortez vos mouchoirs car le kiloWatt heure (kWh) vous sera facturé 79 centimes plus éventuellement des frais de service. Sauf si vous roulez avec un véhicule issu d'un constructeur partenaire (les marques allemandes plus Ford et Hyundai) et là vous pourrez diviser le prix par deux ! En moyenne, une voiture électrique "consomme" 20 kWh/100 km.

Pour bien comprendre cette stratégie tarifaire, il faut s'imaginer que la recharge sur bornes publiques fonctionne un peu comme la téléphonie mobile. Le prix varie en fonction de l'abonnement choisi. Et pour pouvoir recharger, il faut une carte, et donc un abonnement. Ces cartes sont fournies par un fournisseur de services de mobilité. Elles sont généralement compatibles avec les bornes concurrentes, moyennant bien entendu un supplément. Les bornes, elles, dépendent d'un opérateur : c'est celui qui les exploite. Il y a donc pléthore d'opérateurs et de fournisseurs qui peuvent prendre différents types de commissions, ces fameux "frais de service". Ainsi, en fonction de l'opérateur, du fournisseur, de la vitesse de recharge, de la localisation et du véhicule, on dénombre pas moins de 400 combinaisons de tarifs différents ! Et souvent, on ne découvre le prix final que sur la facture de fin de mois.

De 0,30 €/kWh plus abonnement à 0,79 €/kWh plus frais de service. Les prix chez Ionity varient selon votre fournisseur... et votre voiture !
De 0,30 €/kWh plus abonnement à 0,79 €/kWh plus frais de service. Les prix chez Ionity varient selon votre fournisseur... et votre voiture ! © Ionity

Bientôt de la transparence

Enfin, quand on écrit "bientôt", ce n'est pas encore pour tout de suite. Du côté de la secrétaire d'Etat à la Protection des consommateurs, Eva De Bleeker, on nous confirme qu'une loi est à l'étude. Elle devrait entrer en vigueur en janvier 2023. "Il faut du temps pour implémenter les softwares", explique Philippe Vangeel, secrétaire général d'Avere, l'association européenne pour la mobilité électrique. "Comme les prix varient en fonction de l'abonnement et des frais, il faut que le consommateur connaisse les tarifs exacts avant de brancher son véhicule. On doit donc installer des écrans sur les nouvelles bornes et sur les bornes rapides existantes, qui coûtent très cher. Sur les autres, la transformation serait trop onéreuse. On prévoit alors de développer une application sur smartphone. La demande des autorités est aussi de faciliter le paiement par carte bancaire, sans abonnement. Il est quasi inexistant actuellement."

Notons que la directive européenne 2014/94/UE précise que "les Etats membres s'assurent que les prix fixés par les exploitants de points de recharge ouverts au public soient raisonnables, aisément et clairement comparables, transparents et non discriminatoires."

Pour l'instant, il semblerait qu'on en soit assez loin.

Quels coûts cachés ?

On a donc compris que le coût de l'électricité chargé dans un véhicule ne représente qu'une partie du montant final. Et s'il est aisé de vérifier, sur des applications ou sur internet, le prix du kWh à la plupart des points de recharge, les frais divers sont toujours trop rarement mentionnés. Ainsi, certains opérateurs et fournisseurs facturent le stationnement ou la minute d'utilisation de la borne en supplément. Dans certains cas, c'est un pourcentage fixe sur le montant de la transaction, ou quelques centimes par kWh ou encore une somme forfaitaire supplémentaire dès le branchement de la prise. Tout dépend des accords de roaming, comme dans la téléphonie, entre les différents acteurs. Alors avant de "faire le plein", mieux vaut se renseigner un minimum sur les contrats passés entre votre fournisseur d'abonnement et les différents opérateurs. D'une station de recharge à l'autre, votre budget carburant peut très bien passer du simple au double.

Articles recommandés pour vous