Monde

RDC: un mois après les heurts, la nouvelle loi électorale ne rassure pas

RDC: un mois après les heurts, la nouvelle loi électorale ne rassure pas

© PAPY MULONGO - BELGAIMAGE

23 févr. 2015 à 08:28 - mise à jour 23 févr. 2015 à 08:47Temps de lecture1 min
Par RTBF

L'opposition y voyait une façon pour l'actuel président Kabila de se maintenir au pouvoir. Depuis, l'idée de ce recensement a été abandonnée, mais la nouvelle loi promulguée ne rassure pas davantage.

"Cette loi est promulguée avec un calendrier électoral qui s'étale sur une dizaine, si pas une douzaine de mois pour plusieurs types de scrutins, commente Patrick Ngoyi, de la Ligue des électeurs pour les droits humains et le civisme électoral au micro de notre envoyé spécial à Kinshasa. Croire, en tant que responsable, réaliser ces choses-là en si peu de temps, c'est suicidaire, voué à échouer, pour placer les gens devant un fait accompli qui conduirait à un dialogue pour obtenir un consensus."

"Dans ce pays que eux considèrent comme un gâteau, le jeu c'est que chacun ait sa part et cloue le bec des gens. On n'en parle plus et on reste le plus longtemps possible. Le régime démontre sa volonté à se maintenir au pouvoir et, toutes les voix qui se lèvent, on essaye de les faire taire."

T.M. avec Julien Jeffredo, envoyé spécial à Kinshasa

Sur le même sujet

Une fosse commune de 425 corps découverte près de Kinshasa

Monde

RDC: Facebook et YouTube restent officiellement bloqués

Monde