RTBFPasser au contenu
Rechercher

Monde

RDC: reprise du service de SMS interrompu après les manifestations violentes

Un congolais porte le drapeau de la RDC le 31 janvier 2015.
07 févr. 2015 à 08:22 - mise à jour 07 févr. 2015 à 08:49Temps de lecture1 min
Par Belga News

A Kinshasa, la capitale, comme à Goma et Bukavu dans l'Est, la nouvelle de la reprise du service SMS s'annonçait avec soulagement par texto.

Du 19 au 22 janvier, la RDC a été le théâtre de troubles meurtriers (entre 13 et 42 morts, selon les sources) déclenchés par l'examen d'un projet de loi électorale qui aurait pu permettre au président Joseph Kabila de rester en poste au-delà de la fin de son mandat en 2016, alors que la Constitution lui interdit de se représenter.

Le 20 janvier, pour affaiblir la contestation, Kinshasa avait ordonné la coupure des SMS et d'internet. L'internet fixe a été rétabli après deux jours, mais pas l'internet mobile, bloqué pour empêcher l'accès aux réseaux sociaux, ni les services SMS, moyen le moins cher pour communiquer.

La mesure a touché l'économie du pays, frappant particulièrement les petites et moyennes entreprises qui, pour beaucoup dépendantes de l'internet mobile, ont vu leur chiffre d'affaire baisser, leur facture de téléphone grimper et leur temps de travail augmenter.

Jeudi, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, avait affirmé que couper l'internet, et surtout l'accès aux réseaux sociaux, avait permis à l'Etat d'éviter une "guerre civile". Il avait annoncé que le rétablissement de l'internet mobile et des SMS était "une question d'heures ou de jours".


Belga

Sur le même sujet

RDC: un mois après les heurts, la nouvelle loi électorale ne rassure pas

Monde

RDC: inquiétude sur le sort d'un défenseur des droits de l'Homme

Monde