RTBFPasser au contenu
Rechercher

Viva +

Raymond Bussières ou Bubu et pas que pour les intimes

30 mars 2022 à 13:16Temps de lecture2 min
Par jto

Le 14 juin 1978, René Michelems reçoit sur le plateau de Cinéscope, l’acteur, scénariste et homme de théâtre français, Raymond Bussières. L’un des fondateurs avec les frères Prévert du Groupe Octobre, troupe de théâtre française, Raymond Bussières est repéré par le réalisateur Louis Daquin qui le fait jouer à 28 ans le rôle d’un Titi parisien dans " Nous les gosses ". Ses premiers pas au cinéma se soldent par un tel succès que le 7ème art lui tend les bras. Le nouvel acteur est adopté par les cinéastes parce qu’il plaît aussi au public qui le voit comme une personne sympathique.

Envie de plus d’archives : www.auvio.be/sonuma

Actors Raymond Bussires And Annette Poivre At A Party
Ginette Leclerc et Raymond Bussires

Raymond Bussières voit le jour le 3 novembre 1907 dans l’Eure, à Ivry-la-Bataille. Après son bac, il entame des études de médecine qu’il doit abandonner compte tenu de la santé précaire de sa mère. Il passe et réussit le concours de dessinateur typographe mais ne parvient pas à s’épanouir dans cette activité. Il s’adonne à la scène, au théâtre amateur pour se distraire. Il rencontre les frères Prévert avec qui il fonde le Groupe Octobre et croise le réalisateur Louis Daquin qui lui propose de tourner dans son film : " Nous les gosses ". Pas évident, Raymond a 28 ans et doit jouer le rôle d’un jeune Titi parisien. Mais son jeu est bluffant. Le défi est relevé et Raymond Bussières peut abandonner son métier de typographe pour le 7ème art. En 1942, grâce à Henri-Georges Clouzot qui le dirige dans " L’assassin habite au 21 ", il devient acteur à temps plein. Il est sollicité par Jeff Musso, Léo Joannon. Marcel Carné lui confie le rôle de Raymond Lécuyer dans " Les portes de la nuit ", film dans lequel il donne la réplique à Yves Montand. En 14 ans, il apparaît à l’affiche d’une cinquantaine de films.  Il retrouve Henri-Georges Clouzot pour " Quai des orfèvres ". Entretemps, il épouse Annette Poivre avec qui il tourne aussi une cinquantaine de films. Elle restera sa femme jusqu’à sa mort et Raymond adoptera la fille que l’actrice a eu lors d’une précédente union, Sophie Sel.

Surnommé Bubu en raison de son air sympathique, l’acteur s’illustre aussi dans le monument signé Jacques Becker, " Casque d’or " avec Simone Signoret et Serge Reggiani. René Clair le fait tourner dans " Les belles de nuit ", " Porte des lilas ", ce qui lui apporte encore plus de notoriété. Son succès tient en partie à sa gouaille qui le rend populaire surtout dans les années 50 et 60. Toutefois, à la fin de sa carrière, il connaît un regain de popularité grâce au film " Les sous-doués " dans lequel il tient le rôle de Gaston Pourquier, un monsieur âgé qui veut absolment décrocher le bac. Il joue également le rôle du chauffeur de Louis de Funès dans " L’aile ou la cuisse ". Au total, Raymond Bussières tourne 130 films au cours de sa carrière. Il porte aussi la casquette de militant syndicaliste du syndicat des comédiens. En septembre 1981, quelques mois avant sa mort, il déclare : " On commence à se tasser mais la tête marche. On n'est pas des vieux cons. Je dois tout au hasard... Quand on était môme on était raide, il fallait marner. Moi j'ai grandi au milieu des prolos. Je leur dois beaucoup car c'est au contact de ces parigots qui réinventaient la langue française que j'ai créé mon personnage. C'est du mimétisme." (source : Wikipedia)

Raymond Bussières s’éteint à Paris le 29 avril 1982.

Sur le même sujet

Re-Cycle : Des répliques d’instruments de musique, toutes matières, toutes tailles…

Re-Cycle

On recherche des figurants pour la série "Braqueurs" ! Tournage à Bruxelles les 5 et 6 avril

Bruxelles Matin

Articles recommandés pour vous