RTBFPasser au contenu
Rechercher

Rapport du Giec: "Il est encore possible de changer le cours des choses", assure Zakia Khattabi

28 févr. 2022 à 19:02Temps de lecture1 min
Par Belga

"Même si les constats tirés sont plus préoccupants que jamais, il est encore possible de changer le cours des choses si volonté politique il y a", a déclaré lundi la ministre fédérale du Climat Zakia Khattabi, après la présentation par le Giec d'un nouveau rapport mettant l'accent sur la vulnérabilité des personnes et des écosystèmes au changement climatique.

"On y retrouve des propositions concrètes de mesures d'adaptation, et la notion de développement résilient au dérèglement climatique y occupe une place centrale", a fait observer la ministre Ecolo. "Outre la réduction de nos émissions ou la gestion des pertes et dommages, l'adaptation fait donc partie intégrante d'une politique climatique mature. À ma demande, tous les ministres fédéraux examinent actuellement les mesures d'adaptation qu'ils peuvent prendre, en lien avec leurs compétences. La coopération est essentielle: à tous les niveaux politiques et au-delà des frontières nationales", poursuit-elle, citée dans un communiqué.

Mme Khatabi rappelle qu'elle travaille notamment à la création d'un organe de coordination pour l'analyse et l'évaluation du risque lié au dérèglement climatique. L'objectif de ce futur "Ocam climat", à l'instar de ce qui existe pour la menace terroriste, est de permettre à la Belgique de disposer à tout moment d'une analyse appropriée et actualisée des risques et des vulnérabilités pour ensuite formuler des recommandations.

 

Sur le même sujet: JT 28/02/2022

Sur le même sujet

Rapport du GIEC : la Coalition Climat appelle la Belgique à prendre ses responsabilités

Climat

"Je t'aime encore", l'immense message d'amour apparu sur une place de Turin

Monde

Articles recommandés pour vous