Athlétisme

Rani Rosius, 20 ans, à Bruxelles vendredi au Memorial Van Damme, sur les traces de Kim Gevaert

Rani Rosius, 20 ans, à Bruxelles vendredi au Memorial Van Damme, sur les traces de Kim Gevaert

© JAMES ARTHUR GEKIERE - BELGA

Kim Gevaert et Rani Rosius, côte à côte au moment presse du Mémorial Van Damme à deux jours de l’événement de la Ligue de Diamant, vendredi, au stade Roi Baudouin, sans public, crise sanitaire oblige. Ce sera l’occasion pour la meilleure sprinteuse belge de l’histoire de voir courir celle qui sera peut-être son héritière. La jeune Limbourgeoise, 20 ans, a couru en effet plus vite d’1/100e sur 100m (11.39) que la Louvaniste (11.40) au même âge et s’érige en grand espoir du sprint belge. "Cela fait du bien de voir quelqu’un à nouveau promise au plus haut niveau dans le sprint", s’est félicité Cédric Van Branteghem, le maître d’œuvre du Van Damme.

"Je ne l’ai pas encore vue courir "en vrai" et je suis curieuse. Peut-être je pourrai lui donner quelques conseils. Je sais que c’est une battante et réussir à passer la barrière de 11.40 ce n’est pas évident pour une jeune fille. Et j’attends de la voir aussi dans les grands championnats", avouait Kim Gevaert.

Rani Rosius, elle, ne connaît pas vraiment Kim Gevaert, en tout cas pas sa carrière qui s’est achevée il y a 12 ans déjà. "Et cela ne fait que deux-trois ans que je suis vraiment focus sur l’athlétisme, avant je ne m’y intéressais pas. J’avais commencé la gymnastique. Je suis venue à l’athlétisme à 13 ans par les cross à l’école, c’est là qu’on a vu que je courais vite. Je crois que mon point fort, c’est ma fin de course où je suis encore capable d’accélérer. C’est à la fois un honneur d’être comparée à Kim Gevaert, mais d’un autre côté cela met de la pression. C’est une saison très bizarre et j’espère pouvoir aller à l’Euro Espoirs (en Norvège en juillet prochain) pour mes premiers grands championnats", ajoute encore Rosius, sacrée championne de Belgique seniors il y a quinze jours en 11.39 donc devant Cynthia Bolingo (11.63) et Imke Vervaet (11.68).

"D’un autre côté, être comparée à Kim et lire tout ce que l’on dit de moi, cela met de la pression. Vendredi, je vais tout donner, je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre, je veux courir le pus vite possible".

De quoi peut-être aussi faire trembler un jour les records de Belgique seniors de Kim Gevaert sur 100m (11.04) ou 200m (22.20) qui datent de 2006. "Je l’espère oui", avoue sans feindre la détentrice de ces records. "Je dis toujours que j’attends mes filles pour voir ces records être battus, mais si Rani peut le faire c’est très bien aussi. Cela fait déjà si longtemps et je préfère que l’athlétisme belge soit florissant plutôt qu’il n’y ait rien du tout. J’encourage tout le monde à bien prester et surtout les filles".

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous