Classic 21

Rammstein : le compte rendu et les photos du premier concert à Ostende !

04 août 2022 à 07:57 - mise à jour 04 août 2022 à 08:06Temps de lecture3 min
Par Marie-Amélie Mastin

Quelle est la recette du groupe allemand pour rassembler tant de gens d’horizons divers, les faire danser, leur faire arpenter les routes belges jusqu’à la Côte, et les laisser repartir avec un tel sourire ?

C’est une question qui nous est restée dans un coin de la tête tout au long de cette soirée exceptionnelle, première des deux dates belges prévues sur le site du Park Nieuwe Koers à Ostende. Initialement prévus en 2020, les shows avaient dû être postposés, pandémie oblige, mais ce mercredi soir, le groupe était là, plus en forme que jamais, pour proposer un concert digne de l’attente des fans.

© Tous droits réservés

Sur place, pas de stade préinstallé mais bien une plaine, comme en festival, ce qui a permis le déploiement complet du jeu pyrotechnique, des feux d’artifice, et autres lance-flammes. Le lieu se prête particulièrement bien à l’exercice de concert en plein air, même si l’on peut regretter un son un peu " léger " en termes de décibels (contrairement à la date du 26 juin à Conventry, dont les riverains à 17 kms à la ronde se souviennent encore…) et une vue assez compliquée depuis la fosse, peu servie par des écrans petits et (trop) peu nombreux.

Dans la setlist du soir, par contre, un équilibre savamment orchestré entre les titres déjà joués lors de leur passage précédent au Stade Roi Baudouin à Bruxelles, mais aussi d’incontournables classiques, et des extraits du nouvel album Zeit, intelligemment sélectionnés.

Qu’on aime Rammstein ou pas, le show est absolument irrésistible. Parce que c’est ce que l’on vient chercher aussi, quand on réserve un ticket pour une date de leur tournée. Aller voir Rammstein en live, c’est s’offrir de l’évasion pure le temps de deux bonnes heures. Alléger de nombreux clichés, grâce à la fois à l’humour teuton, et à une finesse plus grande qu’il n’y paraît, si on se donne la peine de se pencher sur leur travail.

C’est en prendre plein les yeux, grâce à la structure gigantesque de la scène (identique à leur précédent passage) et aux effets pyrotechniques de plus en plus impressionnants, et plein les oreilles avec leur style unique, militaire, et d’une surefficacité indiscutable.

+4

Les amateurs du groupe auront retrouvé tous les moments-clé de leurs concerts : le landau incendié, le boucher, l’énorme marmite dans laquelle Till Lindemann aime faire bouillir son musicien, le claviériste Christian "Flake" Lorenz tout d’or vêtu qui entame sa longue course de fond sur son tapis roulant, le phallus géant, ou encore la traversée en bateau gonflable sur la foule.

Une belle manière pour le groupe de mettre à l’honneur le duo de pianistes Abélard,  qui ouvre les concerts de cette tournée (comme c’était le cas sur la précédente aussi), en les rejoignant en cours de setlist sur une structure surélevée au milieu de la foule.

Un peu de tendresse aussi, comme il est de tradition, avec un bisou symboliquement échangé entre les deux guitaristes Paul Landers et Richard Kruspe .

 

+2

A chaque morceau, sa scénographie, de quoi ravir les fans de la première heure, mais aussi conquérir les nouveaux venus.

Et ils étaient visiblement nombreux ! Rammstein réussit ce pari de plaire à ceux qui les soutiennent depuis longtemps, mais aussi de toucher d’autres générations, d’autres publics de tous âges, comme en témoignaient les milliers de têtes blondes au milieu des têtes grises ce soir.

Bilan enthousiaste après cette première soirée de retrouvailles avec le public belge, malgré un petit bémol au niveau de l’organisation des parkings (à 25 euros…) desquels il est particulièrement compliqué de sortir, malgré le service de navettes organisé.

Ce qui ne ternira pas notre bonheur à la sortie de cette antépénultième étape de la partie européenne de la tournée, qui quittera notre continent pour le Canada ce 21 août.

SETLIST :

1. Armee der Tristen

2. Zick Zack

3. Links 2-3-4

4. Sehnsucht

5. Zeig dich

6. Mein Herz brennt

7. Puppe

8. Heirate mich

9. Zeit

10. Deutschland (Remix by Richard Z. Kruspe)

11. Deutschland

12. Radio

13. Mein Teil

14. Du hast

15. Sonne

 

Encore :

16. Engel (with Duo Abélard) (Piano-Version, performed on B-stage)

17. Ausländer
 
18. Du riechst so gut
 
19.Pussy
 
20. Rammstein

21. Ich will

22. Adieu

Sur le même sujet

Rammstein défend à nouveau ses fans contre les prix abusifs de revente de tickets

Journal du Rock

Rammstein : un nouveau concert en Belgique en 2023 !

Journal du Rock

Articles recommandés pour vous