RTBFPasser au contenu

Tennis

Rafael Nadal à la moitié du chemin : le Grand Chelem, "un objectif réalisable" pour son coach

Rafael Nadal à Wimbledon en 2014.
23 juin 2022 à 09:543 min
Par Alexandre Perniaux

"Dans les circonstances actuelles, je ne peux pas et je ne veux pas continuer de jouer", reconnaissait Rafael Nadal quelques heures après un énième exploit à Paris. Vainqueur à Roland-Garros pour la 14e fois de sa carrière, l’Espagnol avait dû se battre tout au long du tournoi contre son propre corps. Souffrant le martyre à cause de son pied, Nadal avait fait planer le doute sur sa participation à Wimbledon, et des rumeurs de fin de carrière s'élevaient déjà aux abords des courts.

Deux semaines plus tard, la donne a considérablement changé. Rafa participera bien à Wimbledon, et fait partie des favoris sur le gazon britannique. Les rumeurs n’évoquent plus un retrait du circuit, mais un rêve fou qui garantirait au Majorquin une entrée directe et définitive au Panthéon du sport : le Grand Chelem.

Une première... et sans doute dernière chance

Malgré ses soucis physiques, Rafael Nadal n’a jamais été aussi proche de compléter la passe des quatre tournois majeurs du circuit. Déjà lauréat de l’Open d’Australie et de Roland-Garros cette année, il ne reste "que" Wimbledon et l’US Open à aller chercher pour l’Espagnol pour réaliser le Grand Chelem.

Paradoxalement, le vainqueur de 22 tournois majeurs se trouve dans une situation qu’il n’a jamais connue. Il n’avait remporté l’Australian Open qu’à une reprise avant cette saison, en 2009. Mais la même année, l’étonnant Robin Söderling avait sorti l’ultra-favori en 1/8e de finale de Roland, mettant déjà fin aux ambitions de Grand Chelem de l'Espagnol.

Récemment papa, Nadal a fait le plein de confiance avant Wimbledon, un tournoi qu’il a remporté à deux reprises, en 14 participations. Son dernier succès remonte à 2010. S’il est diminué physiquement, le Majorquin fera malgré tout partie des favoris pour s’imposer au All England Club.

Un mental en acier trempé pour compenser la douleur

Si les douleurs qui ont émaillé le parcours de Nadal a Roland-Garros ne sont pas complètement oubliées, l’Espagnol pourra compter sur son mental hors du commun et sa résilience pour vaincre ses adversaires. Et sur le soutien de son entraîneur Carlos Moya : "Ma confiance est très haute avant Wimbledon. Il a tout pour bien jouer sur herbe. L’important pour Rafa, c’est de passer le plus de temps possible sur le court désormais", a-t-il confié à Eurosport.

La confiance est là, mais dans le clan Nadal on ne pense pas encore au Graal : "Pour le moment, cela ne nous empêche pas de dormir. En tant qu’équipe, il y a certaines choses qui nous tiennent éveillés mais le Grand Chelem n’en fait pas encore partie", tempère le coach, même s’il considère l'exploit comme un "objectif réaliste".

Après un stage sur le gazon de son île natale, le taureau de Manacor participera à un tournoi d’exhibition à Londres, en belle compagnie puisque seront également présents Novak Djokovic, Casper Ruud, Carlos Alcaraz et Félix Auger-Aliassime. Une préparation brève pour Nadal, avant de prendre la direction de Wimbledon, un tournoi sur une surface qui réserve en général des surprises.

Après Wimbledon, l’US Open

Remporter Wimbledon constituerait déjà un exploit en soi pour Nadal. Chez les hommes, seuls Novak Djokovic (2021) et Rod Laver (1969) sont parvenus à remporter les trois premiers tournois majeurs de l’année calendaire. L’Australien est d’ailleurs le seul joueur masculin à avoir réalisé le Grand Chelem, en 1969, depuis l’avènement de l’ère Open. Chez les femmes, Steffi Graff (1988) et Margaret Smith Court (1970) ont chacune remporté les quatre tournois majeurs la même année.

Remporter Wimbledon, puis l’US Open. Voici ce qui sépare encore Rafael Nadal de l’exploit tennistique suprême. Après avoir échappé à Novak Djokovic l’année passée, c’est désormais l’autre cador du circuit ATP qui se surprend à rêver du Grand Chelem. Si les difficultés et les obstacles seront nombreux, Nadal a déjà prouvé que rien ne lui était impossible sur les courts.

Finale Hommes : Rafael Nadal - Casper Ruud

Roland Garros 2022

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement