Radio Caroline : l’histoire du skateboard

Radio Caroline : l’histoire du skateboard

© Hinterhaus Productions – Getty Images

27 juil. 2021 à 22:00Temps de lecture1 min
Par Classic 21

Cet été, le skateboard fait son entrée aux Jeux Olympiques de Tokyo. Mais dès l’annonce de cette décision il y a quatre ans par le Comité International Olympique, une pétition de skateurs s’enflamma. "Nous pensons que la participation olympique changerait pour toujours le visage du skate et la liberté qu’il procure," disait en substance le texte signé par des milliers d’adeptes.

Si d’autres skateurs furent en revanche favorables à cette reconnaissance officielle (et bien évidemment commerciale), une chose est sûre : le "sidewalk surfboard", comme on l’appelait à ses débuts, est né dans la rue aux cours des 50s et 60s tel un défoulement, une expression spontanée et expérimentale. Il deviendra une véritable culture qui, en s’emparant des terrains vagues, des trottoirs, des rues en pente ou des immenses conduites de canalisations vides, posera une forme de contestation, de transgression même dans le sens où les skateurs prendront possession d’espaces urbains publics et privés, bravant les interdits que, bien souvent, la loi leur opposera.

Arrivé en Europe par Allemagne et les militaires américains qui l’ont ramené des Etats-Unis, la popularité du skate gagnera le vieux continent au cours des 70s. Mais son histoire sera loin d’être linéaire et l’on pensera plus d’une fois sa pratique démodée, révolue. A tort. Dans les années 90, le hip hop replacera le skate sur une rampe qu’il n’a, depuis, plus jamais quittée.

Une histoire dans laquelle Olivier Monssens se faufilera ce dimanche 1er août dès 20h, les baskets bien arrimées à sa planche, au cours d’un épisode de Radio Caroline qui passera aussi par de savoureuses archives de reportages ou des extraits de films qui ont relaté ce phénomène, de Back to the future à, tout récemment, le formidable 90s.

Articles recommandés pour vous