Football

Rabiot toujours pas rentré à Turin, conteste la baisse de son salaire annuel fixé à 8 millions d'euros

Rabiot toujours pas rentré à Turin, il conteste la baisse des salaires

© MARCO BERTORELLO - AFP

12 mai 2020 à 10:00Temps de lecture1 min
Par Christophe Delstanches

Selon le quotidien italien La Stampa, Adrien Rabiot, le milieu de terrain français de la Juventus mènerait une " grève personnelle " contre les mesures financières prises par le club lors de la crise du Coronavirus.

Selon la Stampa, Adrien Rabiot, mécontent de la baisse des salaires à la Juventus, serait en "grève personnelle".

Dix mois, seulement, après être arrivé à la Juventus, l’histoire entre le meneur de jeu français et la "Vieille Dame" semble avoir du plomb dans l’aile. Le joueur, originaire de la région parisienne, n’est toujours pas rentré à Turin.

Confiné à la côte d’Azur, Adrien Rabiot refuserait de rentrer à Turin, n’acceptant pas la baisse de son salaire annuel fixé à 8 millions d’euros. Il se serait donc mis en "grève personnelle". Une décision qui choque en Italie.

Le 28 mars dernier le club turinois avait annoncé que les joueurs de l’équipe première et leur coach, Maurizio Sarri, avaient décidé de renoncer à leur salaire de mars, avril, mai et juin. La Stampa parle d’un "caprice" du joueur français.

D’après les informations du quotidien transalpin, c’est la mère et agent du milieu français, Véronique Rabiot, qui a conseillé son fils d’agir de la sorte.

Une manière aussi de faciliter le départ d’Adrien Rabiot lors du prochain mercato. L’ex-milieu du PSG ne serait pas heureux à la Juventus. Le "caprice" déplacé du français, cela en pleine crise du coronavirus, pourrait définitivement pousser la Juventus à décider d’arrêter la collaboration avec le joueur de 25 ans.