RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jam

Qui voir au Micro Festival ? On vous liste les concerts à ne pas louper

02 août 2022 à 15:37Temps de lecture2 min
Par Guillaume Scheunders et Nicolas Alsteen

Après le Supervue le week-end dernier, Liège restera animée ces 5, 6 et 7 août. Des hauteurs du Terril Piron, on descend vers le quartier de Saint-Léonard qui nous accueillera pour trois jours de bamboche alternative. Au programme forcément : beaucoup de musique, certains artistes bien connus de Jam (Lefto Early Bird, Asa Moto, Eosine, DTM Funk…) et d’autres qu’on a hâte de découvrir. On a évidemment défriché le line up éclectique et on ne peut plus alléchant du festival et on vous donne notre itinéraire de concerts pour le week-end.

Tramhaus, vendredi 16h40

On ne sait pas encore si on assistera au concert de Tramhaus pour leur musique ou pour le fabuleux mulet arboré par le chanteur du groupe. Blague à part, ce quintet issu des Pays-Bas délivre un post-punk qui devrait plaire aux fans invétérés d’IDLES ou des Viagra Boys. Tantôt énervé, tantôt plus lent, Tramhaus sera sans aucun doute la bonne surprise venue du nord pour démarrer le festival en beauté. Et cela servira de séance de rattrapage à ceux qui les ont ratés en cité Ardente en décembre dernier.

Loading...

O., vendredi 18h50

Bien pistonné par les potes de Black Midi, le groupe O célèbre l’union d’un saxophone et d’une batterie dans une jungle musicale à défricher à la machette. Sous les courbes de la quinzième lettre de l’alphabet, ce nouvel espoir londonien promet un alignement de planètes logées dans différentes galaxies. Fans certifiés de Radiohead, King Tubby, The Comet Is Coming ou Rage Against the Machine, la batteuse Tash Keary et le saxophoniste Joe Henwood rassemblent toutes leurs préférences sans se soucier du danger. Toujours à la limite du carambolage, le duo trace sa route au-delà des frontières qui séparent encore les genres. De quoi rouler sa bosse. Vers l’infini et au-delà.

Loading...

Pink Siifu, vendredi 19h30

Force vive d’un rap américain foncièrement engagé et indépendant, Pink Siifu décloisonne le hip-hop par le prisme d’influences piochées dans les mines d’or du free jazz et de la culture punk. Disciple de Sun Ra, mais aussi héritier des Bad Brains, l’artiste déroule ses longues feuilles et fume à peu près toutes les matières psychédéliques disponibles sur le marché. Pour son passage au Micro Festival, le rappeur débarque avec The Negro6, un groupe polyvalent au potentiel ultra décapant. Sensations garanties.

Loading...

Gros Cœur, samedi 18h05

Régional de l’étape, Gros Cœur a de bonnes chances de lever les bras au ciel à l’heure de franchir la ligne d’arrivée. Attendu au Micro Festival ce samedi, sur le coup de 18h00, le collectif carbure à l’énergie solaire et au rock psychédélique. Entre effluves tropicales et déluges de guitares fuzz sur le dancefloor, le groupe siffle des airs francophiles pour enchanter le monde entier. Gros Cœur avec les doigts !

Loading...

The Psychotic Monks, samedi 23h35

Les Parisiens de Psychotic Monks sont prêts à vous faire voyager à travers les déclinaisons les plus excitantes du rock à l’heure actuelle : noise, psyché, garage, post-rock, post-punk… Le quatuor a plusieurs cordes à son arc et délivre une musique survoltée teintée d’une touche de nihilisme qui donne à leur esthétique un côté ténébreux bien adéquat. Autant vous dire que samedi soir dans la Circus Stage, les têtes vont bouger et les jambes vont sauter.

Loading...

Kau Trio, dimanche 14h20

Trio bruxellois issu d’une scène qui n’a plus rien à envier à personne (avec des STUFF, Echt !, Tukan, etc), Kau Trio produit un son qui emprunte à la fois les racines du UK jazz et celles du hip hop. Ils se disent d’ailleurs autant inspirés par Kamaal Williams que par A Tribe Called Quest et on peut facilement établir des parallèles entre leur musique et celle de BADBADNOTGOOD. Composé d’un batteur (André Breidlid), d’un claviériste (Jan Janzen) et d’un bassiste (Matteo Genovese), le groupe ne manquera pas de démarrer le dimanche en mode "smooth".

Loading...

Sur le même sujet

Le Micro Festival se jette à l’O.

Jam

Articles recommandés pour vous