RTBFPasser au contenu

Le mug

Qui se cache vraiment derrière les Précieuses Ridicules, le Bourgeois Gentilhomme ou le Malade imaginaire ?

Molière et Corneille, deux génies liés par un pacte inavouable ? C’est la thèse développée par Eve de Castro
17 janv. 2022 à 14:543 min
Par RTBF La Première

En ce 400e anniversaire de la naissance de Molière, penchons-nous sur d’autres facettes de cet auteur légendaire. Corneille aurait-il écrit les plus célèbres pièces de Molière ? Pilier incontournable de l’Histoire de France, Molière est presque intouchable. Presque, car l’autrice et scénariste Eve de Castro a osé s’attaquer au mythe.

Dans la nuit du 21 février 1673, une foule en larmes enterre Molière au cimetière Saint-Joseph. Sous son capuchon, le vieux Corneille suit le cortège. Il vient pour Armande, la veuve. Il la désire en secret.
Alors que Molière est mort en pleine activité, l’inventaire de son cabinet de travail ne mentionne aucun manuscrit. Ce mystère n’a jamais été élucidé.

En 1919, Pierre Louÿs est le premier à affirmer qu’un accord d’écriture aurait été passé entre Corneille et Molière, et que le tragédien serait l’auteur secret des grandes pièces du comédien. Molière et Corneille, deux génies liés par un pacte inavouable ? La controverse s’enflamme. Depuis cent ans, elle déchaîne les passions.

Eve de Castro nous plonge au cœur de cette énigme par la voie romanesque, sur une base historique très documentée. Elle choisit une construction chorale où, tour à tour, chaque protagoniste vient apporter sa vérité : Molière, Corneille, Armande, l’épouse courtisée par Corneille, d’autres témoins. Par petites touches le mystère se creuse. On imagine l’époque, on revit le quotidien des deux hommes, leur passion commune pour le théâtre, pour le roi, et pour la jeune Armande Béjart.

Molière, ce mystère

Eve de Castro s’est plongée dans les textes, elle a étudié les oeuvres de Corneille, son théâtre, sa poésie, ses textes religieux, en miroir avec les textes en vers et en prose de Molière. Puis elle s’est attaquée aux biographies, aux témoignages des contemporains, mémoires, lettres, pamphlets, gazettes, aux registres de la Comédie française. Mais de Molière, il y a très peu de choses. Il n’a laissé aucun manuscrit, alors qu’il est mort en pleine activité. Aucun texte en cours de travail, aucune lettre.

On ne sait rien de sa formation, de sa supposée carrière d’avocat, de sa vie conjugale, de sa probable bisexualité. Eve de Castro se pose des questions.

"Et il y a le mystère de son écriture. Si vous regardez avec attention les textes de Molière, vous ne pouvez pas ne pas constater qu’il y a des disparités d’écriture, non seulement entre différentes pièces, certaines pièces étant graves, d’autres étant vraiment des farces, genre Scapin. Mais au sein même d’une pièce, vous avez un style noble, assez proche du style de Corneille, et puis des moments où les gens se mettent à parler un français carrément très approximatif."

"La vérité est plurielle"

D’emblée, Eve de Castro casse une première légende : Molière n’est pas mort sur scène, contrairement à ce qu’on dit. Il est mort chez lui, après la 4e représentation du Malade imaginaire. Atteint d’une fluxion de poitrine, l’effort qu’il a fait en toussant lui a rompu une veine de l’estomac. Il n’a pas eu le temps de renoncer à sa profession de comédien comme l’exigeait l’Eglise. Il a donc été enterré de nuit, au cours d’une longue et émouvante procession aux flambeaux, mais sans service funèbre.

"Je pense que la vérité de chaque être humain, a fortiori celle de quelqu’un qui a vécu il y a 400 ans, n’est pas une, elle est plurielle. J’essaie, par la technique narrative, de restituer le mieux possible ce que pouvaient être les vérités plurielles de cette époque et de cet être, et de la vie qui l’a entouré : la vie de théâtre, la vie de la cour."

Une collaboration nécessaire

Molière comme Corneille ont essayé de s’approcher au plus près du soleil, ils ont couru après la faveur de Louis XIV. C’est probablement dans cette quête qu’ils se sont associés, car le roi commandait des pièces à un rythme très soutenu.

La thèse qui émerge aujourd’hui est que l’auteur de certains textes serait Corneille, et que Molière aurait rendus ces textes plus accessibles et plus drôles. Molière aurait collaboré aussi avec d’autres auteurs.

Son association avec Corneille est attestée par au moins une pièce qu’ils ont signée tous les deux : Psyché, une comédie ballet écrite pour Louis XIV et présentée à Versailles. La pièce a été jouée, entre autres par la femme de Molière, Armande Béjart, et publiée sous le seul nom de Molière, mais la préface mentionne clairement la participation de Corneille.

"Entre ces deux hommes, il n’y a pas seulement cette collaboration dans le but de s’attirer la faveur de Louis XIV et du public de Paris, mais il y a aussi ces mots d’amour adressés par le truchement du théâtre à une femme que l’un possédait, Molière, et que l’autre désirait, Corneille."
 

Le Mug d’ouverture

Eve de Castro pour son roman "L'Autre Molière"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

18 avr. 2022 à 08:20
3 min
12 mars 2022 à 08:00
1 min

Articles recommandés pour vous