RTBFPasser au contenu
Rechercher

Qui est Sammy Mahdi, éventuel ministre CD&V dans le prochain gouvernement fédéral?

Qui est Sammy Mahdi, l'éventuel successeur de Koen Geens dans le prochain gouvernement fédéral?
25 sept. 2020 à 13:24 - mise à jour 25 sept. 2020 à 13:24Temps de lecture2 min
Par A.T.

Le vice-Premier ministre CD&V sortant Koen Geens ne sera pas ministre dans le prochain gouvernement fédéral en cours de formation. Le parti chrétien démocrate flamand l'a annoncé ce vendredi. Ce faisant, Koen Geens souhaite laisser sa place à de nouvelles personnalités pour que le CD&V mise sur la "féminisation et le rajeunissement". 

Quand on parle de "féminisation" et de "rajeunissement", deux noms circulent: Hilde Crevits, l'actuelle vice-présidente du gouvernement flamand. Son nom a été évoqué par le CD&V comme candidate au poste de première ministre. Le deuxième est celui de Sammy Mahdi qui a affronté en duel Joachim Coens à la présidence du parti chrétien ? Mais qui est cet ancien président des jeunes CD&V?

Fils de père irakien et de mère flamande, Sammy Mahdi, 32 ans, habite Vilvorde. Il a obtenu un master en droit international et européen à la VUB. De 2014 à 2017, il a été membre de l'équipe du député flamand Joris Poschet.

Après deux ans à la tête de la section CD&V de Molenbeek, Sammy Mahdi a été élu président des jeunes CD&V en mars 2017. Quelques mois plus tard, l'étoile montante du parti troque Molenbeek pour Vilvorde. Après les élections communales de 2018, il rentre au conseil communal de Vilvorde et devient chef du groupe CD&V.

Il a failli devenir président du CD&V

En octobre 2019, il se présente également comme candidat à la présidence nationale du CD&V. Il arrive en deuxième place avec 19% des voix à la fin du second tour. C'est le face-à-face avec Joachim Coens. Dans son projet, le trentenaire proposait d'inverser radicalement la perception négative du CD&V. Et pour y arriver, il veut maintenir le lien avec le mouvement associatif et garder la référence chrétienne du parti, caractérisé par le C du CD&V. Il a un franc-parler, est qualifié de progressiste et n’hésite jamais à apparaître dans les médias francophones.

Au final, les membres du CD&V préféreront la continuité à la tête de leur parti: c'est le quinquagénaire qui mènera le CD&V pour les prochaines années. Mais le résultat était relativement serré: 53 % pour Joachim Coens et 47% pour Sammy Mahdi. 

Après les élections du parti, Joachim Coens a promis de réserver une place particulière à Sammy Mahdi. Avec le départ de Koen Geens du prochain gouvernement fédéral, la voie est ouverte...

Sur le même sujet

Le CD&V, maillon faible de la Vivaldi

Chroniques

Articles recommandés pour vous