Mercato

Qui est Hugo Ekitike, fan absolu de Kylian Mbappé et nouvel attaquant du PSG ?

Qui est Hugo Ekitike, le nouvel attaquant du PSG ?

© AFP or licensors

17 juil. 2022 à 12:35 - mise à jour 17 juil. 2022 à 12:54Temps de lecture3 min
Par Antoine Hick

"C’est la fin du bling-bling." Il y a quelques semaines, l’aspirateur à punchlines et président du PSG, Nasser Al-Khelaifi a dressé les grandes lignes du projet rédemption de son club. Les strass et paillettes au placard, la direction, échaudée par les éliminations précoces répétées en Ligue des Champions, a donc décidé de changer son fusil d’épaule. Finis les transferts pompeux et… ratés, désormais on compte un tout petit peu plus ses sous et on essaye de viser juste. Hugo Ekitike a donc débarqué en provenance de Reims. Pour s’ériger, avec Vitinha, l’autre recrue phare de l’été, comme la figure de proue du PSG new-look.

Hugo Ekitike c’est l’histoire d’un "ptit" gars d’1m90 pour 74 kilos. Un attaquant au profil atypique, pas forcément costaud ni puissant, pas forcément maigrichon pour autant mais diablement endurant. "Quand on me voit, on se dit que je ne suis pas très costaud. Et pourtant, je ne changerais mon corps pour rien au monde. Il me permet de courir, de tenir les duels. J’ai de l’endurance, je suis technique et j’ai une bonne compréhension du jeu. J’ai des progrès à faire dans tous les domaines. Mais je veux me rapprocher de la perfection, la toucher pourquoi pas. Je n’ai peur de rien" avait-il confié, à l’Equipe, en mai dernier.

A travers ces propos, une autre caractéristique d’Ekitike dégouline de partout : le garçon déborde de confiance en lui. Il sait d’où il vient et, surtout, il sait où il veut aller. Et là où il voulait aller, c’était au PSG, le "choix du coeur" selon lui. L’opportunité, à 20 ans à peine, de franchir un prestigieux palier et de courir après ses rêves, pour l'instant chimériques, de perfection.

Pourtant, courtisé par une ribambelle de partisans, Ekitike a failli atterrir en Premier League. Les nouveaux riches de Newcastle ont même fait exploser leur tirelire en offrant 36 millions (+10 millions de bonus). Mais le transfert a finalement capoté. Parce que le joueur avait sans doute déjà coché la Cité de l’Amour comme sa prochaine destination.

Le choix du coeur, donc. Le club de son idole aussi, Kylian Mbappé. "Sur les dernières années, c’est le joueur que je regarde le plus. Il m’inspire et pas seulement par ce qu’il fait sur le terrain. Il est le prototype du joueur du top niveau. Il incarne tout ce que je veux devenir" disait de lui, Ekitike, il y a quelques temps au micro de Foot Mercato.

Reims comme rampe de lancement

 Hugo Ekitike avec Wout Faes à Reims.
Hugo Ekitike avec Wout Faes à Reims. © AFP or licensors

Au PSG, Ekitike va donc avoir l’occasion de se faire les dents, d’apprendre aux côtés de l’essaim de stars qui jalonne le noyau parisien. Lui qui, il y a 18 mois à peine, était prêté par son club de toujours, Reims, à Vejle BK, une modeste écurie du bas de tableau au Danrmark.

Pour gratter du temps de jeu, acquérir de l’expérience en tant que titulaire et finalement retrouver son Hexagone, auréolé de 3 buts et 2 passes décisives en 11 matches danois. Boosté par cette première aventure à l’étranger, il a entamé la saison dernière dans la peau d’un joueur important à Reims. Son club, celui dont il avait intégré le centre de formation à 13 ans.

Pas toujours titulaire mais précieux par son sens du but, il trouve l’ouverture, pour la toute première fois de sa carrière en Ligue 1, face à Rennes lors de la 5e journée. Par la suite, il monte en puissance et participe à la saison sereine des Rémois, bien installés dans le ventre mou du championnat (12e).

Et si certains écarts de conduite viennent ternir sa saison, comme ce soir d’octobre où il est exclu pour un coup de tête sur un joueur amateur en Coupe de France, il tape très vite dans l’œil d’équipes plus prestigieuses. Au fil des mois, Arsenal, Manchester United, Newcastle et donc le PSG se manifestent. Ses 10 buts et 3 passes décisives y sont sans doute pour quelque chose. Son talent brut, qui saute aux yeux, probablement aussi. Ekitike est un diamant brut qui ne demande qu’à être poli… dans tous les sens du terme.

A Newcastle, il avait l’occasion de devenir le numéro 1 incontestable en attaque. Il a finalement décliné l’offre pour rejoindre le PSG. Une jungle de talent, bien plus concurrentielle, où le jeune espoir risque de devoir jouer des coudes pour s’imposer.

Mais à l’entendre, ça ne lui fait pas peur. "Quand je joue un gros match, j’ai une sorte d’excitation. Quand il y a de la pression, je crois que c’est là que je peux ressortir le meilleur de moi-même" expliquait-il, toujours au micro de l’Equipe.

Prêté une saison (avec une option d’achat de 35 millions), il a une occasion en or de le montrer. Et de prouver qu’à 20 ans, il vaut mieux que Mauro Icardi, voué aux gémonies depuis des mois et sans doute balancé aux cimetières des transferts ratés du PSG… si Ekitike venait à performer. Le plus dur reste désormais à faire. 

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous