Premier League - Football

Qui est Darwin Nuñez, la nouvelle recrue phare de Liverpool présentée comme le "nouveau Cavani"?

Après deux saisons à Benfica, Darwin Nuñez quitte Benfica pour rejoindre Liverpool.

© AFP or licensors

13 juin 2022 à 09:18Temps de lecture4 min
Par Jâd El Nakadi

Mais qui est Darwin Nuñez ? Encore méconnu du grand public, le goleador uruguayen de 22 ans, révélation des Aigles du Benfica Lisbonne cette saison, a signé en faveur de Liverpool. Après avoir éclaboussé de son talent la deuxième division espagnole et conquis le Portugal en l’espace de trois ans, le "nouveau Edinson Cavani" va poser ses valises en Premier League. Présentation d’un attaquant qui gravit les échelons à vitesse grand V.

"Cet instinct de buteur, cette qualité de finition, cette vitesse… Ce garçon va être un top joueur mondial et, malheureusement pour moi, je vais le perdre dans peu de temps". Jorge Jesus, légendaire entraîneur de Benfica, avait vu juste. Arrivé à l’été 2020 au Portugal en provenance d’Almeria, en D2 espagnole, le jeune Darwin Nuñez débarque avec, dans le dos, l’étiquette du plus gros transfert de l’histoire du club lisboète et avec le surnom flatteur de "nouveau Cavani".

Le "nouveau Cavani"

La comparaison avec "El Matador" est facile, tant la ressemblance entre les deux joueurs saute aux yeux. Uruguayen, grand (1 mètre 87 contre 1 mètre 84 pour Cavani), cheveux longs, rapide, fort devant le but et surtout généreux dans l’effort : Nuñez présente toutes les qualités de son coéquipier en sélection.

Mais à l’inverse de Cavani, qui a débuté sa carrière au sein du club de Danubio, Nuñez a fait ses classes du côté de Peñarol, le plus grand club du pays. Alors âgé de 18 ans, le natif d’Artigas est lancé dans le grand bain le 22 novembre 2017 face à River Plate. Il ne jouera que 27 minutes cette saison-là, le temps de prendre un carton jaune.

L’année suivante, Nuñez joue de plus en plus jusqu’à inscrire son premier but en professionnel contre Fénix, le 13 octobre 2018. Il plantera encore trois roses et remportera le titre de Champion d’Uruguay la même saison avant de s’envoler à Almeria, en division 2 espagnole, qui débourse pas moins de 13 millions d’euros pour s’attacher les services de l’attaquant. Si les statistiques de Nuñez en Uruguay sont loin d’être impressionnantes (4 buts en 22 matches), les observateurs s’accordent à dire que ce jeune joueur est pétri de talent.

Première sélection et premier but avec la Celeste

Darwin Nuñez, au centre, avec Edinson Cavani à sa droite en sélection.
Darwin Nuñez, au centre, avec Edinson Cavani à sa droite en sélection. © AFP or licensors

Et du talent, Darwin Nuñez en a à revendre. Malgré un début de saison tronqué par les blessures, lors duquel l’Uruguayen ne joue que 45 minutes en sept journées de championnat, Nuñez est convoqué avec la Celeste pour affronter le Pérou à deux reprises en match amical. Il honore finalement sa première sélection lors du match retour, le 16 octobre 2019. Alors que son équipe est menée 1 but à 0, Nuñez, 20 ans, égalise pour l’Uruguay cinq minutes après son entrée en jeu. Une bien belle manière de fêter sa première cape.

Ses débuts glorieux en sélection vont lui donner des ailes pour la suite de la saison. Le 27 octobre, Nuñez inscrit sa première réalisation avec Almeria, la première d’une longue série. En 32 matches disputés, le goleador uruguayen inscrit 16 buts et délivre 2 passes décisives en division 2 espagnole. Ses prestations ne passent évidemment pas inaperçues. L’Olympique de Marseille et Rennes lui font les yeux doux, mais les 25 millions d’euros demandés par le très gourmand club espagnol refroidissent les deux pensionnaires de Ligue 1.

Le 4 septembre 2020, c’est finalement Benfica qui s’offre la pépite uruguayenne pour la coquette somme de 24 millions d’euros.

Nuñez met l’Europe à ses pieds

Loading...

Propulsé à la pointe de l’attaque dès le premier match de Liga Portugal, Darwin Nuñez, visiblement peu gêné par cette étiquette de "recrue la plus chère de l’histoire de Benfica", délivre deux assists face à Famalicão. Les trois rencontres suivantes, il réalise trois passes décisives supplémentaires avant d’ouvrir son compteur but contre Belenenses le 26 octobre 2020. Si les Aigles ne terminent qu’à la troisième place en fin d’exercice, derrière Porto et le voisin lisboète, le buteur Uruguayen termine sa saison avec des statistiques plutôt prometteuses : 14 buts et 12 passes décisives en 44 matches.

Il profite ensuite de la pause estivale pour se faire opérer du genou. Suite à cette opération, Darwin Nuñez est contraint de déclarer forfait pour la Copa América, qui se déroule durant l’été, et manque par la même occasion le début de la nouvelle saison.

Mais ce repos forcé semble faire le plus grand bien au goleador uruguayen, qui revient encore plus fort. Capable d’évoluer sur tous les fronts de l’attaque grâce à sa vitesse et son sens du sacrifice, Nuñez est d’abord aligné sur le flanc gauche avant de prendre le meilleur sur l’Ukrainien Roman Yaremchuk et le Suisse Haris Seferovic dans l’axe de l’attaque.

Avide de but, le "nouveau Cavani", déjà à l’aise devant les cages, progresse encore à la finition lors de sa deuxième saison au Portugal. Il devient un véritable "tueur" tout en continuant à produire les efforts défensifs pour aider ses partenaires. Au terme de la saison, il inscrit 34 buts et délivre 4 assists avec Benfica toutes compétitions confondues. De quoi susciter l’intérêt du gratin européen.

Quand Jürgen Klopp tombe sous le charme du goleador

Inarrêtable en Liga Portugal, Darwin Nuñez fait également l’étalage de son talent dans la plus prestigieuse des compétitions européennes de football, à savoir la Ligue des Champions (6 buts en 10 matches). Il marque notamment 2 buts face au FC Barcelone (victoire 3-0) et 1 but sur la pelouse du Bayern Munich (défaite 5-2) lors de la phase de groupes avant d’inscrire le but de la qualification pour les 1/4 contre l’Ajax (victoire 0-1).

En quarts de finale, Darwin Nuñez fait face à son destin. Les Reds de Liverpool, futurs finalistes, se mettent sur la route des Aigles de Benfica et du buteur uruguayen. Une double confrontation lors de laquelle Nuñez fait forte impression (2 réalisations), posant de grands problèmes à la défense liverpuldienne. Aux premières loges, un certain Jürgen Klopp : "C’est un très bon garçon, je le connaissais avant, bien sûr, mais il a bien joué contre nous. Il est fort physiquement, rapide, calme à la finition. C’est très bien. S’il évite les blessures, il fera une belle carrière." Malgré la défaite, Nuñez vient de marquer de précieux points aux yeux du coach allemand.

Deux mois plus tard, l’Uruguayen de 22 ans signe à Liverpool, avec la lourde tâche de remplacer un certain Sadio Mané, sur le départ après cinq ans de bons et loyaux services.

Après s’être révélé à l’Europe en à peine trois ans, combien de temps faudra-t-il à ce TGV du football pour conquérir l’Angleterre ?

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous