RTBFPasser au contenu

Football

Qui est Caroline Graham Hansen, l’arme fatale de la Norvège contre les Red Flames ?

Qui est Caroline Graham Hansen, l’arme fatale de la Norvège contre les Red Flames ?
26 oct. 2021 à 06:003 min
Par Lise Burion

Le match Norvège-Belgique, qualificatif pour la prochaine Coupe du Monde, ne se résumera pas à un duel entre stars. Mais deux joueuses sortent tout de même du lot. Comme un symbole, il s’agit justement des deux capitaines : Tessa Wullaert côté belge, Caroline Graham Hansen côté norvégien. Deux joueuses qui se connaissent bien puisqu’elles ont évolué ensemble à Wolfsburg, décrochant deux titres de championnes d’Allemagne. Et si Wullaert a choisi de revenir jouer en Belgique (à Anderlecht) après son passage à Manchester City, Hansen a de son côté opté le jeu de possession de Barcelone. Championne d’Espagne dès sa première saison et gagnante de la Ligue des Champions féminine la saison suivante, la capitaine norvégienne fait tout simplement partie des meilleures joueuses d’Europe.

Pour engranger un bon résultat à Oslo, les Red Flames devront donc réussir à contenir le feu follet norvégien. Parce que du haut de ses 26 ans, Caroline Graham Hansen dénote quelque peu dans le jeu plutôt physique de la Norvège. Son truc à elle, c’est le dribble. Et la vitesse. Ajoutez à cela ses 41 buts marqués en équipe nationale, et vous comprendrez facilement que ses qualités de finisseuse ne sont plus à prouver. La buteuse a d’ailleurs récemment dépassé le total d’Ada Hegerberg, Ballon d’or féminin 2018 et qui reste la joueuse norvégienne emblématique même si elle ne joue actuellement plus pour son équipe nationale. La faute à un conflit avec sa Fédération et à un Euro 2017 qui a laissé des traces… Présentées parmi les favorites de la compétition, les Norvégiennes, justement emmenées par leur duo Hegerberg-Hansen, étaient passées à côté. Trois défaites (dont une contre la Belgique), aucun but marqué et une élimination dès le premier tour qui fait tache sur la feuille de route d’une nation plutôt habituée à décrocher des titres ou au moins des places d’honneur.

Un engagement sur et en dehors du terrain

Caroline Graham Hansen, le dribble dans la peau

Mais Caroline Graham Hansen s’est relevée… non sans critiquer elle aussi sa fédération nationale pour son manque d’investissement envers le football chez les dames. La numéro 10 norvégienne a ensuite mené sa sélection à la Coupe du Monde 2019 en France, où le parcours norvégien s’est arrêté en quart de finale contre l’Angleterre. Hansen a marqué les esprits : même éliminée plus tôt que les Américaines, Néerlandaises ou Suédoises (le top 3 de la compétition), la Norvégienne est la joueuse ayant réussi le plus de dribbles dans le tournoi ! Les Flames sont prévenues…

Malgré les nombreuses blessures (genou, jambe…) qui ont plombé son corps et son moral (en perte de repères, elle a même pensé à tout arrêter en 2018), Hansen s’est construit un palmarès incroyable, décrochant des titres en Norvège (2x championne avec Stabaek), en Allemagne (3x championne et 5 coupes remportées avec Wolfsburg) et en Espagne (déjà 2x championne avec Barcelone, et autant de coupes)… Moins starifiée qu’Ada Hegerberg, Hansen n’en est pas moins engagée : en Espagne elle a aussi décidé de laisser 10% de son salaire barcelonais en faveur des malades du Covid.

Et puis à Barcelone, elle coche (enfin) la case "Ligue des Champions" dans son palmarès. Après deux défaites en finale avec Wolfsburg (dont celle de 2018 où, blessée, elle avait dû céder sa place à la mi-temps à… Tessa Wullaert), l’attaquante a finalement soulevé le trophée cette année avec Barcelone, en atomisant Chelsea 0-4 grâce notamment à un quatrième but signé Hansen.

A domicile face à la Belgique

Cette saison, la Norvégienne continue de régaler sur les pelouses espagnoles et européennes, entre buts, passes décisives et dribbles foudroyants. Vraie leader sur et en dehors du terrain, Hansen vient de marquer un triplé pour la Norvège contre l’Arménie (10-0) en ouverture de cette campagne qualificative. Muette en Pologne, comme toute son équipe, la capitaine norvégienne aura à cœur de se racheter face aux Belges et devant son public à Oslo, sa ville natale. Plus de 6000 personnes ont déjà acheté leur place pour le match. Hansen se sait attendue.

D’autant plus qu’elle a de bons souvenirs contre les Belges : il y a dix ansvjour pour jour, le 26 octobre 2011, c'est face à la Belgique que Caroline Graham Hansen avait fait ses grands débuts pour l’équipe nationale A. En face, il y avait déjà une certaine Tessa Wullaert. Les retrouvailles seront peut-être explosives : aucune des deux n’aime perdre.

Loading...

Articles recommandés pour vous