RTBFPasser au contenu
Rechercher

Telle est la question !

Qu’est-ce qu’une tierce picarde ?

11 févr. 2022 à 07:05Temps de lecture2 min
Par Clément Holvoet

Aujourd’hui, Clément Holvoet vous emmène en Picardie pour vous parler de la tierce picarde. Même si vous ne connaissez pas ce terme, vous en avez très certainement déjà entendu une puisque ce procédé est utilisé de William Byrd au 17ème siècle jusqu’au Beatles.

La tierce picarde est un procédé très ancien, qui a subsisté jusqu’à nos jours. Donc toute personne qui écoute de la musique, quelle qu’elle soit, a déjà entendu une tierce picarde. Sans être trop technique, c’est un peu le même principe que la fin d’une comédie romantique américaine : tout est bien qui finit bien. La condition pour utiliser la tierce picarde en musique est que le morceau joué soit dans une tonalité en “mineur”. Par exemple, un morceau en la mineur, on peut considérer que le mode mineur est une couleur pastel, un peu triste ou nostalgique, par opposition au mode majeur, ouvert et joyeux. La fameuse tierce picarde, c’est en fait le choix de l’accord final, le dernier accord de la pièce, les dernières notes du morceau : on choisit de remplacer l’accord final, en mode mineur donc, par un accord majeur, c’est tout à coup lumineux.

 

L’origine de cette Tierce Picarde

On en discute beaucoup en tout cas, plusieurs théories sur les origines, comme souvent. La plus probable est celle de sa première utilisation par le compositeur Josquin des Près, le tout premier donc à utiliser un accord majeur pour conclure un morceau en mode mineur, Josquin des Près qui était né en 1450 en Picardie, d’où le nom de cette fameuse tierce picarde.

Mais il existe d’autres hypothèses encore quant à l’origine du nom, le vieux français, notamment, “picart” signifiant aiguisé, aigu, piquant. Donc on peut imaginer que cet accord de Tierce Picarde soit ainsi appelé comme piquant l’auditeur comme une surprise en fin de morceau, comme pour le réveiller. Ensuite il y a la théorie de Jean-Jacques Rousseau, le philosophe nous en dit ceci : "TIERCE de Picardie. Les Musiciens appellent ainsi, par plaisanterie la tierce majeure donnée, au lieu de la mineure, à la finale d’un morceau composé en Mode mineur. Tierce de Picardie ; parce que l’usage de cette finale est resté plus longtemps dans la Musique d’Église, et, par conséquent en Picardie, où il y a Musique dans un grand nombre de Cathédrales, & d’autres Églises."

La Tierce Picarde est utilisée un peu partout et depuis longtemps, depuis Josquin des Près et ses comparses, jusqu’au Beatles et leur chanson “And I love Her”, en passant par William Byrd et JS Bach, notamment dans sa musique religieuse, ou même chez l’espagnol Granados et l’anglais Vaughan Williams !

Telle est la question

Qu'est-ce qu'une tierce picarde ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Qui fut le plus grand violoniste virtuose après Paganini?

Telle est la question !

Qu’est-ce qu’un caprice en musique classique ?

Telle est la question !

Articles recommandés pour vous