Belgique

Quels sont les diplômes qui offrent les meilleures perspectives d’emploi à Bruxelles ?

L’Observatoire bruxellois de l’emploi et de la formation, view.brussels, a réalisé un classement des filières qui permettent d’accéder le plus rapidement à un emploi. 

Il en ressort le top 5 suivant : 

  1. L'enseignement (95,6%)
  2. Les sciences appliquées (93,3%)
  3. Le paramédical (88,7%)
  4. L'administration et management (84,7%)
  5. Le travail social et l'aide aux personnes (84,7%)

Pour effectuer ce classement, view.brussels a calculé le pourcentage de jeunes qui ont trouvé un emploi de minimum un mois dans l’année suivant leur inscription chez Actiris, l'organisme bruxellois chargé de la politique de l'emploi.

Taux de sortie en fonction du niveau d'étude

D’autres domaines obtiennent également des taux de sortie vers l’emploi élevés en fonction du niveau d’étude.

Les quatre domaines qui offrent le plus d’opportunités d’emploi après avoir été diplômé de l’enseignement secondaire supérieur (CESS) sont : la garde d’enfant et les soins infirmiers (77,2%) suivi du domaine de la sécurité (72,7%) et du domaine industriel (72,2%).

Pour les jeunes qui poursuivent leurs études avec un baccalauréat, l’enseignement obtient un taux de sortie vers l’emploi de 95,6%. Il est suivi par le paramédical (88,7%), le travail social et l’aide aux personnes (84,7%) ainsi que l’informatique (83%).

En ce qui concerne les masters, les sciences appliquées, en particulier, ont un taux de sortie très élevé (93,3% ). Viennent ensuite les programmes " administration et management " (84,7%) et " droit et criminologie " (82,5%).

Les profils hautement qualifiés et les femmes trouvent un emploi plus facilement

L'étude ajoute que le marché de l’emploi bruxellois recherche de plus en plus de profils hautement qualifiés. Ceci est renforcé par le fait que seule 1 offre d’emploi sur 7 à Bruxelles requiert peu de qualification. C’est la raison pour laquelle les programmes de baccalauréats et de masters donnent le plus de chances de trouver un emploi rapidement.

En outre, il ressort de cette étude que les sorties vers l’emploi sont plus importantes pour les femmes que pour les hommes grâce à leur niveau d’éducation et leurs choix d’orientations professionnelles. En effet, le taux de jeunes femmes (44,5%) s’inscrivant chez Actiris avec un diplôme de l’enseignement supérieur en poche est plus élevé que pour les hommes (29,3%). 

Les conséquences de la crise sanitaire

Dernière conclusion de cette vaste étude bruxelloise : la crise sanitaire a eu des conséquences sur le marché de l'emploi. 

La promotion 2019 qui s’est lancée sur le marché de l’emploi fin de l’année 2019 et en 2020, en pleine crise sanitaire, a rencontré plus de difficultés à trouver un emploi : leur taux de sortie est en moyenne plus faible (50%) que la promotion 2018 (57,8%).

View.brussel pointe cependant un effet positif de cette période : l'instabilité du marché de l’emploi bruxellois a incité davantage de jeunes à prolonger leurs études. "Étant donné que le marché bruxellois est demandeur de profils hautement qualifiés et que les taux de sortie vers l’emploi sont plus élevés pour les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur, cela leur offrira plus de chances de décrocher un emploi", estime le rapport.

Pas de conclusions hâtives

À noter que la prudence est de mise lors de l’interprétation des résultats de cette étude. En effet, celle-ci ne porte que sur les jeunes qui quittent l’école et s'inscrivent ensuite chez Actiris. Nombreux sont ceux qui reçoivent une offre de travail avant la fin de leurs études et ne s’inscrivent donc pas auprès de l'organisme régional. Les taux de sortie susmentionnés sont donc certainement sous-estimés.

Ce rapport permet néanmoins de donner une bonne indication des tendances sur le marché du travail bruxellois pour les futurs travailleurs. 

Sur le même sujet...

JT du 18/05/2022

Sur le même sujet

Aux Etats-Unis, des lois sur la transparence des rémunérations visent à rétablir l’équité salariale

Emploi

S’inscrire comme demandeur d’emploi après son diplôme, une formalité importante et les exigences des jeunes changent

Belgique

Articles recommandés pour vous