Le 6/8

Quels sont les dangers de l'automne pour vos animaux de compagnie ?

L’arthrose, phénomène préoccupant

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

06 oct. 2022 à 12:29Temps de lecture3 min
Par Philomène Parmentier

L’automne s’installe, c’est une belle saison par les couleurs que prennent les arbres mais qui n’est pas sans risques pour nos animaux de compagnie. À chaque saison son lot de petits désagréments pour les chiens et chats.

Bénédicte Flamand vous propose de passer en revue les points d’attention nécessaires pour profiter au mieux de cette saison des feuilles mortes avec nos petits compagnons à quatre pattes. Et il n’y aura rien de vraiment très nouveau en définitive, mais peut-être simplement des petits rappels pour des maux connus que l’on risque peut-être d’oublier vu la saisonnalité.

Les parasites

On entend beaucoup parler des parasites externes en été, mais ces parasites ont un cycle de vie très caractéristique.

La puce par exemple, à l’âge adulte, pond dans l’environnement c’est-à-dire, lorsque votre chien va à l’intérieur, les puces sont susceptibles de déposer leurs œufs sur les tapis, dans vos plaids sur les canapés, etc.

À l’approche de l’hiver, lorsque les chauffages se remettent en route, ces larves qui sont dans les moquettes ou sur les rideaux finissent leur évolution et éclosent. Ce qui explique que comme le printemps, l’automne est une saison propice à la prolifération des puces mais aussi des tiques.

Or, on a tendance à laisser de côté les antiparasitaires durant cette période particulière, ce qui peut être une erreur. Il faut donc à tout prix maintenir le schéma d’application antiparasitaire tel que le vétérinaire le conseillera selon le type d’antiparasitaire choisi pour votre chien ou votre chat.

Ce choix peut d’ailleurs différer du choix posé ces derniers mois, la saison automnale étant caractérisée par des pluies plus abondantes, les antiparasitaires à donner par voie orale seront peut-être préférés par le prescripteur au détriment des antiparasitaires qui s’appliquent en voie cutanée.

© Tous droits réservés

Les Trychobézoards ou boules de poils

C’est le sacro-saint problème, les trychobézoards. Extrêmement fréquemment observés chez les chats et particulièrement les chats à poils longs, il s’agit en fait d’une problématique liée au comportement de grooming de votre chat. Avec sa langue râpeuse, lorsqu’il se toilette, il arrache de la surface de la peau les poils morts qu’il avale. Dans l’estomac, ces poils s’agglomèrent pour former des amas compacts, d’autant plus important si le chat concerné possède un pelage à poils longs.

Ce phénomène est exacerbé à cette saison tout simplement parce que la mue fait son œuvre et la quantité de poils morts est plus importante. Il est donc essentiel de mettre en place les mesures nécessaires pour éviter l’obstruction intestinale. Cela passe par un brossage régulier, presque quotidien et peut-être par une alimentation adaptée qui permettra de soutenir le transit intestinal.

Détecter les signaux d’alerte pour ralentir le processus de l’arthrose

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

La vue de nos animaux domestiques

La diminution de lumière modifie la densité du cristallin, et la vue de nos compagnons à 4 pattes peut être altérée. C’est un danger indirect de l’automne pour nos chiens et chats et qu’on peut oublier si on n’est pas averti.

Si vous constatez que votre animal a une démarche hésitante lorsque la luminosité est faible, regardez ses yeux pour voir s’ils semblent voilés par un film blanc ou bleuté. C’est le signe d’une cataracte qui nécessitera un rendez-vous vétérinaire pour trouver des solutions pour l’animal.

Et même si votre animal n’en souffre pas, n’hésitez pas à garder une lampe torche en poche lors des balades nocturnes : cela aidera votre chien à éviter les chutes.

Brown and White Spaniel in Autumn Leaves
Brown and White Spaniel in Autumn Leaves © Tous droits réservés

D’autres soucis spécifiques liés à cette saison ?

Nous avons récemment parlé dans le 6-8 de l’arthrose chez nos chiens et chats, elle touche 20% de la population canine et près de 40% de la population féline.

C’est un phénomène dégénératif des articulations qui se traduit par des inconforts et des douleurs lors des mouvements. Si cette maladie est présente tout au long de l’année, la saison automnale peut accentuer les douleurs et les conséquences malaisantes pour le chien ou le chat, il fait humide et on le sait nous aussi, cela accentue les douleurs articulaires.

On peut donc de nouveau adapter en conséquence les comportements pour bien gérer la situation : si l’arthrose ne peut pas être soignée, les douleurs qu’elle engendre peuvent être soulagées. Pour les chiens ou les chats qui en souffrent, il est possible d’avoir recours à une cure de chondroprotecteurs ainsi que des injections d’anti-inflammatoires "naturels" à base d’acides gras que vous pouvez faire réaliser régulièrement par votre vétérinaire.

Inscrivez-vous aux newsletters de la RTBF

Info, sport, émissions, cinéma...Découvrez l'offre complète des newsletters de nos thématiques et restez informés de nos contenus

Articles recommandés pour vous