RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Luxembourg

Quelques belles découvertes pendant les deux mois de fouilles archéologiques place Léopold à Arlon

Fin des fouilles archéologiques place Léopold à Arlon

Les fouilles archéologiques menées depuis début février sur la place Léopold à Arlon sont à présent terminées. Elles se sont clôturées le 25 mars. Elles vont maintenant céder leur place au chantier à proprement parler pour la création d’un parking souterrain. Après les travaux souterrains, la place changera également de look.

Les archéologues se sont affairés durant deux mois sur la plus grande place arlonaise. Ces fouilles ont permis de mettre à jour de nombreux objets, mais également de compléter les données sur l’histoire d’Arlon, une des trois plus anciennes villes de Belgique.

"De très beaux objets ont été découverts, des objets en bois, en étain, bien conservés, c’est assez rare. C’est parce qu’on a essentiellement fouillé des puits qu’on a trouvé des objets aussi bien conservés" explique Denis Henrotay, archéologue à l’AWaP, l’Agence wallonne du patrimoine. "Cela prouve qu’à l’époque romaine on habitait également cette zone, cette place, ce qui n’était pas certain jusqu’à présent".

Début de l’excavation d’un puits de l’époque gallo-romaine place Léopold à Arlon.
Début de l’excavation d’un puits de l’époque gallo-romaine place Léopold à Arlon. Denis Henrotay-AWaP

"Ce chantier place Léopold complète les données qu’on avait eu l’année dernière dans le parc Léopold. Dans le parc, on avait plutôt des maisons du Moyen Âge détruites à la fin du 16e siècle. Ici, on a des vestiges romains précoces, on a des puits qui ont déjà été remblayés à la fin du 1er siècle. On y a trouvé de la céramique, qu’on avait assez peu découvert à Arlon jusqu’à présent".

Pour garder un maximum de données des découvertes réalisées et du chantier, les différents puits excavés ont été scannés en trois dimensions.

Photo prise au fond d’un puits gallo-romain datant du Ier siècle de notre ère place Léopold à Arlon.
Photo prise au fond d’un puits gallo-romain datant du Ier siècle de notre ère place Léopold à Arlon. Sylvain Fetter-AWaP

Place aux travaux

Les archéologues ont tenu les délais imposés qui étaient de réaliser les fouilles durant les mois de février et de mars. "On a tenu les délais et on n’a rien bradé niveau archéologique". Le dernier jour des fouilles, les archéologues ne travaillaient plus que sur un petit îlot sur la place, autour duquel les engins de chantier étaient déjà bien présents et actifs.

Articles recommandés pour vous