RTBFPasser au contenu

La Grande Forme

Quelles sont les zones érogènes insolites ?

Zones érogènes

Toutes les semaines, dans La Chronique sexo de la sexologue Alexandra Hubin, les auditeurs ont l’occasion de poser des questions. Cette semaine, Alexandra a reçu une question de David : "Je regrette qu’on se caresse avec ma compagne toujours de la même façon. Auriez-vous des suggestions de zones érogènes un peu étonnantes à nous conseiller ?Réponse dans cet article.

Cette question revient fréquemment en consultation du Dr Hubin. Lorsque ça fait longtemps qu’on est en couple, il y a une tendance à faire un peu toujours la même chose et d’emprunter les mêmes chemins pour les caresses. On a tendance à s’intéresser aux zones érogènes dites "primaires", c’est-à-dire, le pénis et la vulve.

Une zone érogène, c’est une zone du corps dont la stimulation, dans un contexte de réceptivité sexuelle, provoque des sensations agréables menant à une excitation sexuelle. Donc, potentiellement, tout notre corps peut-être une zone érogène. Il y a plein d’endroits qui peuvent être source de plaisirs sensuels et sexuels.

Quelles sont les zones érogènes insolites ?

La Grande Forme

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les femmes ont-elles plus de zones érogènes que les hommes ?

Cette rumeur vient d’un stéréotype : "les hommes se précipitent vers la pénétration ou la stimulation des zones génitales et les femmes se focalisent sur des préliminaires." Pourtant, les hommes comme les femmes, le plaisir peut se trouver en stimulant diverses zones du corps.

Chaque personne a des affinités avec certaines zones érogènes. Pour découvrir les zones érogènes qui nous correspondent, il faut tester et partir à la découverte de son corps. C’est plus une question de ressenti que des techniques à appliquer. Petite astuce : on peut se mettre au défi. On peut tout faire ce qu’on a fait la dernière fois. On est à l’écoute de l’autre et si on se rend compte qu’il y a un type de caresse sur une certaine zone qui ne plaît pas, alors on se dirige vers autre chose. Ou alors, on peut bannir les zones érogènes primaires et essayer d’exciter son/sa partenaire avec d’autres parties de son corps.

Quelles zones érogènes ?

  1. L’une de nos zones érogènes possède le plus petit os du corps humain. Il s’agit de l’oreille ! Nos oreilles ne nous servent pas uniquement à entendre. On peut les titilles physiquement en glissant as langue sensuellement. Ou alors en version plus cognitive, en murmurant des mots doux et coquins.
  2. Les pieds. C’est une zone ultrasensible.
  3. Les aisselles. C’est une zone qui dégage des odeurs naturelles potentielles excitantes. Sentir la transpiration de son/sa partenaire peut être source d’excitation. C’est aussi une zone de la peau est très fine et donc très sensible. Et surtout, c’est une zone où la peau est très douce et donc ça peut être agréable d’y passer ses doigts ou ses lèvres.

Retrouvez "La Grande Forme" en direct du lundi au vendredi de 13 heures à 14h30 sur VivaCité. Vous avez manqué l’émission ? Nous vous invitons à la revoir sur Auvio ainsi que sur différentes plateformes de Podcast.

Loading...

Sur le même sujet

17 avr. 2022 à 13:00
2 min
08 sept. 2021 à 07:53
3 min

Articles recommandés pour vous