RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Quelles sont les musiques qui ont influencé la création artistique de Basquiat ?

Si Jean-Michel Basquiat s’est surtout illustré à travers ses toiles, la musique a joué un rôle primordial dans sa — très courte — carrière. (Jean – Michel Basquiat, le jeudi 19 septembre 1985)

C’est bien connu, la musique adoucit les mœurs. Mais qu’en est-il de son impact sur la création artistique ? Les curateurs de l’exposition "Jean-Michel Basquiat : King of Pleasure" répondent à cette question à travers une série de playlists mettant en avant les artistes qui ont inspiré l’enfant terrible de l’art contemporain.

En une décennie, Jean-Michel Basquiat a bouleversé la peinture contemporaine en se nourrissant de multiples influences artistiques. La musique est l’une d’entre elles. A 17 ans, il ren­contre Al Diaz, graffeur du Lower East Side, et commence à fréquenter la scène hip-hop new-yorkaise alors en plein essor.

Quelques années plus tard, il fait la connaissance du musicien Michael Holman, avec lequel il forme dans la foulée le groupe de musique d’avant-garde Gray. Il y joue de la clarinette et du synthétiseur. "Jean aimait la musique autant que les arts plastiques et il espérait devenir célèbre à travers Gray", a confié Michael Holman au Monde en 2018. "Mais notre musique était expérimentale, dans l’esprit de John Cage. Avec ce type de son, on peut être célèbre à East Village, mais dans le monde, c’est compliqué. Jean a compris que c’est à travers l’art plastique, qui est plus direct, qu’il connaîtrait le succès".

Gray - Drum Mode

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Si Jean-Michel Basquiat s’est surtout illustré à travers ses toiles, la musique a joué un rôle primordial dans sa — très courte — carrière. Les curateurs de "Jean -Michel Basquiat : King of Pleasure", actuellement au Starrett-Lehigh à New York, rendent hommage à ses diverses influences musicales à travers une série de playlists. Intitulées "Childhood", "Studio", "Nightlife" et "Legacy", elles ont été conçues par la famille de l’artiste et Spotify, afin d’accompagner l’exposition. On y trouve des morceaux de légendes comme Louis Armstrong et Nina Simone, mais aussi de groupes de hip-hop et de rock tels que Run-DMC, Tears for Fears et Blondie. Jean-Michel Basquiat fait d’ailleurs une apparition remarquée dans le clip du tube de 1981 de Blondie, "Rapture".

Blondie - Rapture

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Les goûts musicaux de Jean-Michel ont déjà fait l’objet d’un événement au Broad Museum de Los Angeles. Dans le cadre de "Time Decorated : The Musical Influences of Jean-Michel Basquiat", les amateurs d’art ont pu découvrir trois courts métrages explorant la relation du peintre américain avec le be-bop, la no wave et le hip-hop. Ils ont été réalisés par le rappeur, musicien et producteur Terrace Martin, le réalisateur afro-punk James Spooner et le Dr Todd Boyd, professeur à l’école des arts cinématographiques de l’USC. Preuve que, comme le disait Jean-Michel Basquiat lui-même, "l’art est la façon dont nous décorons l’espace, la musique est la façon dont nous décorons le temps".

Time Decorated: The Musical Influences of Jean-Michel Basquiat | Part 1 with Terrace Martin

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Découvrez ci-dessous les playlists de Jean-Michel Basquiat

Loading...
Loading...
Loading...
Loading...

Sur le même sujet

16 févr. 2022 à 14:49
2 min
13 mai 2021 à 08:00
1 min

Articles recommandés pour vous