RTBFPasser au contenu
Rechercher

Les Grenades

Quelle place pour les femmes dans l’histoire de l’art ? Un podcast live Les Grenades-RTBF

06 sept. 2022 à 10:20Temps de lecture4 min
Par Jehanne Bergé pour Les Grenades

Nous vous convions au cœur l’hémicycle de la Chambre pour un enregistrement exceptionnel en direct et en public autour de la place des femmes dans l’histoire de l’art d’hier et aujourd’hui. Sculptrices, peintresses, photographes, illustratrices… Les Grenades-RTBF et leurs invitées célèbrent le matrimoine le 21 septembre à 16h au Parlement fédéral !

Pourriez-vous citer cinq femmes artistes belges ? Si peu de noms vous viennent à l’esprit, c’est parce que les femmes ont été (et restent !) invisibilisées dans le monde de l’art. Pourquoi ont-elles été effacées ? Pourquoi trouve-t-on si peu d’œuvres réalisées par des artistes féminines au sein des musées et centres d’art ? Comment les femmes ont-elles été représentées ? Comment dépasser le male gaze ? Qu’en est-il du sexisme pour les nouvelles générations d’artistes ? Comment rendre le milieu de l’art plus inclusif ?

Pour discuter de ces questions, Safia Kessas recevra, sur un plateau inédit et éphémère installé dans l’hémicycle de la Chambre, les intervenantes Sophie Wittemans et Cécile Barraud de Lagerie, et fera résonner les paroles d’Anne Wetsi Mpoma et Rachel Labastie.

Un événement qui s’annonce haut en couleur.

►►► Retrouvez en cliquant ici tous les articles des Grenades, le média de la RTBF qui dégoupille l’actualité d’un point de vue féministe

Valoriser notre matrimoine artistique

Mais pourquoi un podcast au Parlement fédéral ? Parce que les œuvres d’art se découvrent dans les musées, les institutions culturelles, les galeries, mais (et on l’oublie parfois), également au cœur des bâtiments et espaces publics. C’est le cas notamment au Sénat et la Chambre où les peintures, sculptures, tapisseries et installations réalisées par des femmes ont récemment été mises en valeur.

Pour y parvenir, Sophie Wittemans, historienne d’art et conservatrice du patrimoine artistique du Palais de la Nation a mené un véritable travail d’enquêtrice. Elle nous expliquera ses découvertes et la difficulté d’avoir accès aux sources puisque l’histoire de l’art (tout comme l’histoire tout court) a été écrite au masculin et a effacé les traces des femmes.

© Tous droits réservés

Effet de mode ou réel changement ?

Si depuis quelques années, les artistes féminines sont davantage mises à l’honneur à travers des expositions et des initiatives comme la plateforme AWARE, elles restent en minorité parmi les collections de musées et les ventes aux enchères mondiales. Quelle réalité pour les femmes artistes contemporaines ? Quelles sont les conditions liées à la création, à la reconnaissance, à la médiatisation ?

Pour en discuter avec nous, Cécile Barraud de Lagerie, designer textile, coloriste et illustratrice spécialiste de la couleur. Professeure à l’Académie royale des Beaux-Arts, cette artiste visuelle est aussi engagée dans plusieurs collectifs. Elle a notamment été l’une des résidentes de Voix De Femmes et est par ailleurs active dans un nouveau projet intitulé La Guilde Griet : un réseau qui met en lien des femmes autour de l’illustration. Multicasquette, elle nous parlera de son expérience et de son parcours.

© Tous droits réservés

Multiplier les voix et les regards

"Je pense que tout le monde réalise aujourd’hui que l’histoire est très complexe, qu’elle change constamment. Les artistes féminins, de couleur ou LGBTQ ont toujours existé. Leur travail a besoin d’être vu, reconnu et inscrit dans l’histoire. Sans cela, ce n’est pas une histoire de l’art, mais une histoire de la richesse et du pouvoir", indiquait l’une des membres du groupe d’artistes féministes américain Guerilla Girls à notre consœur lors de leur passage à Bruxelles.

►►► Pour recevoir les informations des Grenades via notre newsletter, n’hésitez pas à vous inscrire ici

Nous, Les Grenades, sommes également persuadées qu’ouvrir le monde de l’art à différents regards encourage la diversité, et participe à représenter le monde tel qu’il est, c’est-à-dire multiple et pluriel. Pour enrichir la discussion, nous ferons appel à deux autres expertes à travers des interviews préenregistrées : Anne Wetsi Mpoma et Rachel Labastie.

La première est historienne de l’art, commissaire d’exposition indépendante, militante décoloniale et fondatrice de la Wetsi Art Gallery. À travers son travail, Anne Wetsi Mpoma défend en effet la visibilisation des artistes afro-descendant·es et œuvre à la déconstruction des représentations racistes et sexistes à travers les arts.

© Tous droits réservés

La seconde est artiste, sculptrice, créatrice à travers la matière. Rachel Labastie est d’ailleurs seulement la deuxième femme à avoir eu une exposition-solo aux Musées Royaux des Beaux-Arts. Inscrite dans la lignée de celles qui l’ont précédées, elle interroge notre rapport à l’histoire, aux récits, aux figures de femmes invisibilisées.

© Tous droits réservés

Vous l’aurez compris, l’après-midi du 21 septembre promet une grande richesse. Toute l’équipe des Grenades a hâte de vous retrouver pour cet enregistrement inédit.


Infos pratiques

  • Enregistrement mercredi 21/09 à 16h dans l’hémicycle de la Chambre des représentants.

  • Réservations indispensables (attention, le nombre de places est limité) à l’adresse mail suivante : livedesgrenades@gmail.com avant le 16/09.

  • Pour rejoindre l’événement Facebook, c’est par ici.


Si vous souhaitez contacter l’équipe des Grenades, vous pouvez envoyer un mail à lesgrenades@rtbf.be

Les Grenades-RTBF est un projet soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles qui propose des contenus d’actualité sous un prisme genre et féministe. Le projet a pour ambition de donner plus de voix aux femmes, sous-représentées dans les médias.

Sur le même sujet

Regards de Femmes une photographie engagée pour les 10 ans de la Fondation A

Exposition - Accueil

Articles recommandés pour vous