RTBFPasser au contenu

Sous couverture

Quelle décision prendre face à tous ces livres proposés cette semaine ?

Les livres présentés dans Sous Couverture

Après une petite semaine d'absence, Sous Couverture vous renvient en compagnie de Karine Tuil et de Jean-Pol Hecq. Au menu de ce sixième chapitre, la mission incroyablement complexe des juges d'instructions et des experts auprès des tribunaux, l'Inde, l'Ukraine et la république des pirates... Entre autres ! 

Karine Tuil pour "La décision" paru chez Gallimard

"La Décision" de Karine Tuil

Mai 2016. La juge Alma Revel doit se prononcer sur le sort d'un jeune homme suspecté d'avoir rejoint l'État islamique en Syrie. À ce dilemme professionnel s'en ajoute un autre, plus intime : mariée, Alma entretient une liaison avec l'avocat qui représente le mis en examen. Entre raison et déraison, ses choix risquent de bouleverser sa vie et celle du pays...

Lauréate du Prix Interralié et du Goncourt des lycéens pour son précédent roman Les choses humaines, Karine Tuil nous plonge avec La Décision dans le quotidien d'un juge d'instruction antiterroriste au cœur de l'âme humaine. Pour ce livre, elle a assisté à quelques procès sur les attentats terroristes et a rencontré plusieurs juges d'instruction.

Jean-Pol Hecq pour "Mother India" aux éditions Genèse

"Mother India" de Jean-Pol Hecq

Envoûté par l'Inde, sa culture, son histoire, ses couleurs et ses saveurs, Jean-Pol Hecq y a effectué de grands reportages journalistiques, la plupart en solo. En 30 ans, il y a multiplié les séjours et vécu nombre de situations tantôt cocasses, tantôt dramatiques. Surtout, il a croisé des personnalités remarquables tels Atal Behari Vajpayee, Premier ministre indien, Medha Patkar, la célèbre militante écologiste, le sociologue Guy Poitevin qui consacra sa vie aux paysans du Deccan, Léa Provo, une grande bourgeoise d'Anvers devenue la providence des intouchables du Tamil Nadu. Sans oublier Muhammad Yunus, l'économiste Bangladais, promoteur du microcrédit ; Bede Griffiths, un moine bénédictin gourou d'un curieux ashram catholique et tant d'autres, connus ou inconnus. Les récits de ces rencontres forment un étonnant kaléidoscope de " choses vues " duquel émerge un portrait tout en nuances de cette partie du monde qui, depuis la nuit des temps, fascine, révulse… et attire comme un aimant.

Jean-Pol Hecq est journaliste radio et producteur à la RTBF. Il a notamment créé l'émission "Et Dieu dans tout ça", reorise depuis quelques années par Pascal Claude.

Un premier roman mis en lumière par Lucile Poulain

"Philadelphia Sour" de Mathieu Ghezzi (Ed. Anacharsis)

Dans les rues de Philadelphie, au volant de son antique Dodge bleu pâle, Roger Flint, looser de calibre moyen, prépare son dernier coup, celui qui vous sert à repartir à zéro. Ce qui va mobiliser un certain nombre d'individus dont l'efficacité et la capacité à tenir leur rôle demeurent assez mal assurées.
S'ensuit une dérive indolente qui va, littéralement, disperser tout ce monde dans le décor, en vertu du principe selon lequel un mégot résiduel au fond d'une boîte à gants possède une intensité dramatique inopinée.
Philadelphia Sour présente cette particularité rare qu'il se lit comme une évidence. Sans forcer, il s'impose en douceur, telle la chaleur du soleil dans le dos.

Mathieu Ghezzi est urbaniste et artiste sonore.

La chronique de Michel Dufranne consacrée à un petit bijou de noirceur : "Je suis le dernier" d'Emmanuel Bourdieu (E. Rivages Noir)

"Je suis le dernier" d'Emmanuel Bourdieu (Ed. Rivages/Noir)

Dans le livre de Karine Tuil, on était dans la tête de la juge d'instruction. Dans Je suis le dernier d'Emmanuel Bourdieu, c'est dans celle de l'experte auprès des tribunaux que vous allez vous retrouver et c'est de son rapport que dépendra un jugement.

Partant du procès d’un paysan ayant torturé, violé et dépecé une joggeuse, ce roman noir retrace la généalogie de la violence au sein de la famille du coupable, héritier d’une ferme familiale dont l’acte barbare et inexplicable semble surgir de temps immémoriaux.

Emmanuel Bourdieu est cinéaste, dramaturge et philosophe. Il est le fils du sociologue Pierre Bourdieu.

Le coup de cœur de Mathias Malzieu pour "Tout est illuminé" de Jonathan Safran Foer

"Tout est illuminé" de Jonathan Safran Foer aux éditions de l'Olivier

Alors que la guerre en Ukraine occupe le devant de l'actualité, Mathias Malzieu vous parle du premier livre de Jonathan Safran Foer qui s'y déroule en partie.

Ils sont inséparables : lui, le jeune écrivain au langage déroutant, et son grand-père aux cheveux longs qui prétend être aveugle. En quête de leurs origines, partis à la recherche d'un improbable village sur les routes d'Ukraine, ils vont traverser la mer, la terre et l'Histoire : celle, de 1791 à 1942, du shtetl Trachimbrod, peuplé d'enfants trouvés, de kabbalistes et d'érotomanes... Un puzzle génial, d'une stupéfiante modernité.
Né en 1977 à Washington, Jonathan Safran Foer a fait des études de lettres à Princeton. Tout est illuminé, son premier roman, a été salué par la critique et couronné Meilleur Livre de l'année 2002 par Susan Sontag et Joyce Carol Oates dans le Times.
"Un récit gigogne où se mêlent le tragique et le féerique, le burlesque et le sacré, la méditation sur l'exil et la quête des origines."

Encore un peu d'aventure ?

"La république des pirates" de Jean-Marie Quéméner aux éditions Pocket

La République des Pirates nous entraîne au début du XVIIIe siècle, de Carnac aux côtes du Venezuela en passant par les Antilles, dans le sillage des grands romans d'aventure de Daniel Defoe et Robert Louis Stevenson, guidée par le marin breton Yann Kervadec et son drôle d'équipage.
Providence, Nassau, les Antilles... Yann Kervadec et son drôle d'équipage débarquent au beau milieu de cette République des Pirates. Une île gérée par les " gens de fortune " qui y appliquent leurs règles égalitaires mais sanglantes, entre abordages, rhum, duels et partages de butins.
Barbe noire, Jack Calico Rackam, Charles Vane et leurs hommes règnent en maîtres sous la menace d'une Angleterre qui veut leur reprendre son bien. Yann, deviendra, malgré lui, l'un d'entre eux. Aidé par deux farouches femmes pirates travesties en hommes, d'un acolyte irlandais maître artificier et médecin, shakespearien quand il a bu, et d'un géant noir tenancier du " Jolly ", taverne et maison close, il va se lancer dans la course. Contre la marine anglaise, malgré l'Espagnol, pour la survie de la communauté des " hommes libres "... et pour les yeux doux de Médeline qu'il a arrachée aux esclavagistes. Sous l'étrave de son navire : le trésor de Morgan, l'amour, les combats, la puissante magie africaine des esclaves, les ouragans et une famille de " gueux des mers " qu'il mènera au bout du monde et d'eux-mêmes.
Une lutte à frères et à sang.

Sur le même sujet

15 mars 2022 à 10:59
2 min

Articles recommandés pour vous