RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article audio.

Telle est la question !

Quel compositeur influença Mozart et mourut empoisonné ?

Telle est la question

Quel compositeur influença Mozart et mourut empoisonné ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

29 juil. 2022 à 06:29 - mise à jour 29 juil. 2022 à 06:30Temps de lecture12 min
Par Clément Holvoet

Telle est la question flirte avec l’enquête policière en explorant la vie d’un compositeur qui comporte pas mal de mystères !

Il serait né au 18e siècle vers 1720, soit fin des années 1730. Le lieu, même, n’est pas connu non plus : en Alsace, en Silésie ou à Nuremberg. Son nom, par contre, est connu, je ne vous le cache pas plus longtemps, il s’agit de Johann Schobert !

Schobert dont vous constaterez la proximité du nom avec le viennois Franz Schubert, a influencé le jeune Mozart dans ses compositions. Mozart naît en 1756, notre Schobert a donc environ une trentaine d’années ! Schobert avait un grand talent, de compositeur et de claveciniste. Il arrive à Paris en 1760 et c’est en 1763 que Mozart découvre, dans la capitale française, le claveciniste et compositeur. Le jeune Mozart est admiratif et cite même, dans ses propres œuvres, des thèmes écrits par Schobert. Plus particulièrement, Mozart arrange certains extraits des Sonates pour clavier de Schobert pour écrire quelques passages de ses fameux concertos pour piano !

Schobert était claveciniste et n’a écrit officiellement que pour cet instrument. En réalité, il est probable qu’il se soit frotté au jeu sur pianoforte et par conséquent qu’il ait anticipé les atouts de l’instrument dans ses compositions. En fait, il écrivait pour le clavecin en l’arrachant à son rôle de dentelle, et en imaginant la puissance du pianoforte naissant. Son écriture pour clavecin était tout à fait fournie et orchestrale ! D’ailleurs, Mozart a trouvé en Schobert son premier “maître” pourrait-on dire quant à l’écriture qui allie à la fois les éléments du romantisme et ceux du classicisme ! Cette rencontre a constitué un déclic chez Mozart, vraisemblablement. D’autant plus que Schobert était un virtuose élégant de son instrument, le clavier ! Et c’est une admiration que Mozart a gardée longtemps. Des années plus tard, quand Mozart était à son tour professeur, il fera travailler des pièces de Schobert à ses élèves ! Donc cette source d'inspiration n’est pas anecdotique !

A Paris, entre 1760 et 1787, Schobert travaille pour le Prince de Conti ! Avant cela, il enseignait probablement à Strasbourg, et sa carrière aurait pu considérablement se développer lors de son arrivée à Paris s’il n’était pas décédé si tôt. Schobert était un poète de la musique, et même " le premier poète que Mozart ait rencontré sur son chemin " si l’on en croit l’un des biographes de Mozart, Georges de Saint-Foix.

On ne sait rien sur la vie de Schobert, mais sa mort par contre est très documentée. En 1767, il mange des champignons vénéneux avec toute sa famille, et c’est l’empoisonnement… Il n’aura pas eu le temps de faire une grande carrière, mais les événements ont fait qu’il a pu croiser Mozart, et c’est déjà considérable vu l’influence qu’il a pu avoir sur ce dernier. Johann Schobert, c’est aussi l’un des premiers à écrire pour quatuor avec piano. Alors, pas dans la forme que l’on connaît aujourd’hui, violon, alto, violoncelle et piano mais pour 2 violons, violoncelle et clavier, le clavecin à l’époque, donc là encore il était dans l’innovation !

 

Articles recommandés pour vous