RTBFPasser au contenu

Regions Hainaut

Quel comportement adopter face à l’attaque d’un chien ?

Quel comportement adopter face à l’attaque d’un chien ?
21 janv. 2022 à 16:03 - mise à jour 21 janv. 2022 à 16:172 min
Par Nicolas Rondelez

Marie Durieux, étudiante de 21 ans, se baladait avec sa sœur, à Monceau, près de Charleroi, lorsqu’elles ont tout à coup été poursuivies par un chien. "On a entendu un bruit. Comme c’est un endroit où on peut rencontrer des squatteurs, nous nous sommes mises à courir. Mais c’était un chien", explique la jeune femme. Une poursuite s’engage entre le chien et Marie qui est attrapée une première fois à la cuisse. "Dans ma course, je suis tombée. Il m’a alors mordu assez fort au-dessus de la hanche. Il m’en reste un fameux bleu, mais il n’y a heureusement pas eu de blessure à sang". La météo étant frisquette, Marie portait en effet, heureusement, des vêtements épais. En été, les blessures auraient sans doute été beaucoup plus graves.

Comment Marie aurait-elle pu se prémunir de cette attaque ?

Auphélie Fourner est comportementaliste canin, à Manage. Elle livre ses conseils pour réagir au mieux face à un chien : "En aucun cas, il ne faut courir. Parce que cela se transforme alors en une course-poursuite. Il faut se figer. C’est comme cela dans la nature. Un animal traqué se fige. Il devient alors invisible pour le prédateur qui le poursuit et qui ne le voit plus et s’en désintéresse". Il existe ensuite des gestes d’apaisement : "On peut par exemple bailler, tourner le dos à l’animal, pour lui montrer qu’on n’est pas dans la recherche du conflit. Il ne faut surtout pas le regarder dans les yeux pour ne pas le défier". Que faire, toutefois, si l’animal passe à l’action et s’en prend à vous ? "Je sais que c’est très difficile dans ces circonstances, mais il faut s’efforcer de garder son calme et de ne surtout pas montrer sa peur à l’animal. Se figer, c’est le meilleur conseil que je puisse donner. Ne pas le regarder".

Une expérience en guise de leçon

Si Marie a accepté de nous livrer son témoignage, c’est précisément parce qu’elle n’avait pas connaissance ou n’a pas eu la présence d’esprit d’adopter les bons gestes. Ceux qui permettront à ceux qui prendront connaissance de son expérience de se prémunir d’un drame.

Elle ne portera pas plainte contre le propriétaire du chien qui est intervenu en entendant ses cris : "Non, je ne souhaite pas que ce chien soit euthanasié. Cela s’est bien passé avec le propriétaire du chien qui est finalement intervenu assez rapidement et qui s’est excusé à de multiples reprises. Ce n’est pas mon but".

Notre éducatrice canine, elle, rappelle que sur la voie publique, la loi impose que les chiens soient tenus en laisse. Elle insiste également sur l’éducation et notamment la notion de rappel de l’animal qui, à force d’exercice, doit être capable de répondre au rappel de son maître.

Que faire en cas d'attaque de chien ?

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous