Quel avenir pour l'économie espagnole en cas de sécession de la Catalogne?

Il est probable qu'en cas de sécession de la part de la Catalogne, elle devienne un État indépendant viable parce qu’économiquement parlant, la Catalogne a énormément d’atouts.

© LLUIS GENE - AFP

06 oct. 2017 à 08:05 - mise à jour 06 oct. 2017 à 08:05Temps de lecture2 min
Par Michel Gassée

Et si la Catalogne devait quitter l’Espagne? Ce serait certainement un coup dur pour l’Espagne parce que la Catalogne est un de ses principaux moteurs économiques. Son PIB, plus de 220 milliards d’euros en 2016, c’est 20% du PIB espagnol, avec seulement 16% de la population. En résumé, la Catalogne transfert des ressources nettes vers le reste de l’Espagne, ressources nettes qui manqueraient de toute évidence à l’Espagne en cas de sécession. 

Il est probable qu'en cas de sécession de la part de la Catalogne, elle devienne un État indépendant viable parce qu’économiquement parlant, la Catalogne a énormément d’atouts: une économie diversifiée avec une industrie qui pèse environ 20% de son PIB, chimie, automobile, etc., et un secteur des services très fort, avec notamment toute l’industrie du tourisme. La Catalogne est la première région touristique d’Espagne, elle est donc bien armée économiquement. L’économiste Éric Dor, directeur des études économiques à l’IÉSEG School of Management de Lille, souligne tout de même un point noir: le poids de la dette publique. "La Catalogne hériterait bien sûr de sa dette régionale accumulée, mais qui est déjà une des plus importantes des régions d’Espagne, déjà 35 % son PIB régional, constate-t-il. Plus, il faudrait bien qu’elle parte avec sa partie de la dette nationale espagnole".

Dans ce cas-là, tout dépendrait de la clé de répartition qui serait, on parle évidemment conditionnel, négociée avec Madrid. Il faudrait qu’il y ait des négociations pour que cela puisse se faire. Dans le meilleur des cas, en tout cas, la dette d’une Catalogne indépendante serait d’au moins 115 % de son PIB, un sacré boulet, même si une Catalogne indépendante récupérerait l’argent qu’elle transfère actuellement vers le reste de l’Espagne.

Sortie de l'euro?

Une Catalogne indépendante pourrait-elle rester dans l’Union européenne et dans la zone euro? Aurait-elle encore accès au marché européen, Espagne incluse, sans devoir payer des droits de douane? Avec quelle monnaie? Il s'agit évidemment d'une question clé. Serait-elle confrontée à des rétorsions commerciales de la part de Madrid? Les grandes entreprises établies en Catalogne ne déménageraient-elles pas leur siège vers le reste de l’Espagne pour conserver à coup sûr l’accès au marché européen? On a un petit indice puisqu’hier, par exemple, la Banco de Sabadell, numéro 2 de la banque en Catalogne, a décidé de transférer son siège social hors de Catalogne. Et la banque numéro 1 de Catalogne va se prononcer aujourd’hui sur cette éventualité.

Ce mercredi, il y a eu des réactions sur les marchés financiers. L’indice Ibex de la Bourse de Madrid a plongé de pratiquement 3%. Les taux d’intérêts sur la dette espagnole sont alors montés également en flèche, mais la tendance s’est finalement retournée. Les investisseurs espèrent un apaisement des tensions, notamment après que la presse espagnole ait fait état de dissensions parmi les dirigeants séparatistes catalans.

Articles recommandés pour vous