Les Séries TV

"Queer as Folk" : le reboot de la série culte inspiré de la tuerie d'Orlando

Queer as Folk est de retour ! Après la version originale britannique (à retrouver sur Auvio) et le remake américain des années 2000, une nouvelle version de la série culte a été créée par Stephen Dunn pour Peacock. 

Ce reboot de huit épisodes se déroule à la Nouvelle-Orléans et se concentre sur un groupe d'amis issus de la communauté LGBTQIA+. Et c'est la première grande différence entre la série originale et cette réinvention : les personnages ne sont plus uniquement des homosexuels, mais des personnes  représentant beaucoup plus d'identités et de genres, dont des personnes trans et non-binaires. La série fait aussi preuve d'une plus grande diversité avec des personnages issus de tous horizons, et réalise donc des changements bienvenus pour correspondre un peu plus à la réalité contemporaine. 

Queer as Folk version 2022 suit Brodie (Devin Way), jeune gay qui revient à la Nouvelle-Orléans après avoir quitté la fac de médecine. Il retrouve son ex Noah (Johnny Sibilly de Hacks) et sa meilleure amie Ruthie (Jesse James Keitel de Big Sky). On suit également le personnage de Mingus (Fin Argus), un ado de 17 ans qui se rêve drag queen et qui va croiser le chemin de Brodie. Dès le premier épisode, le spectateur découvre une pléiade de personnages hauts en couleur, pleins de joie et de complexité. Cette euphorie est rapidement éclatée par un événement tragique qui va complètement bouleverser leur vie.

Loading...

Un scénario inspiré de la tuerie de masse d'Orlando

Le 12 juin 2016, une tuerie de masse par fusillade est perpétrée dans la boîte de nuit LGBT "Le Pulse" à Orlando, en Floride. Quarante-neuf personnes décèdent lors de cet attentat revendiqué par l'État islamique. C'est l'un des plus graves crimes homophobes de l'histoire américaine. Le créateur de Queer as Folk 2022, Stephen Dunn, a raconté comment il s'est inspiré de ce terrible événement pour écrire l'histoire de la série. Il voulait surtout raconter la reconstruction et le long chemin vers la guérison de ces personnages traumatisés et liés par la même tragédie. Il a expliqué à Them :

Dans la série, on ne montre jamais la fusillade, on ne se concentre jamais sur le tireur. Pour moi, c'était vraiment important de centrer sur la communauté et la résilience de la reconstruction et ce que c'est que de vivre ça. Mon espoir était vraiment de donner aux gens une compréhension de ce qu'a été cette expérience (…).

Stephen Dunn a travaillé avec des survivants de la tuerie d'Orlando tout au long de la conception de la série, afin de représenter au mieux leurs sensibilités. À noter également un fait encore rare à la télévision : un trigger warning (un "avertissement") a été inséré au début de l'épisode 1 pour prévenir le public des "éléments troublants" qui y sont racontés. 

Cette nouvelle version de Queer as Folk n'a pas encore de diffuseur en Belgique. En attendant, redécouvrez la version originale britannique créée par Russell T. Davies (It's a sin, Years & Years ...) en version multilingue sur Auvio.

Queer as folk - Bande-annonce

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Adorable : Harry Styles aide un fan à faire son coming out en plein concert !

Tipik - Pop Culture

“La Théorie du Y” : la bisexualité masculine est-elle taboue ?

Tipik

Articles recommandés pour vous