RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Que pensait-on savoir des hiéroglyphes égyptiens avant Champollion ? Le Grand Curtius revient, dans une exposition, sur 200 ans d’égyptologie scientifique

L’exposition est à visiter jusqu’au 22/05

L’année 2022 est une année importante pour l’égyptologie : elle commémore en effet le bicentenaire du déchiffrement des hiéroglyphes, par Jean-François Champollion, en septembre 1822. L’égyptologue parvient à l’époque à comprendre les principes généraux de l’écriture hiéroglyphique, grâce à la Pierre de Rosette. L’année 1822 marque donc la naissance symbolique de l’égyptologie en termes de discipline scientifique, influencée par les discours orientalistes. 200 ans plus tard, le service d’égyptologie de l’Université de Liège et le Pôle muséal et culturel de l’ULiège, en partenariat avec le Grand Curtius, reviennent sur cette découverte qui lie subitement l’Orient et l’Occident, donnant accès au monde de l’Égypte antique. L’exposition Les hiéroglyphes avant Champollion revient sur l’importance de ce déchiffrage et sur l’histoire riche de l’écriture hiéroglyphique.

Depuis la fin de l’Antiquité, les savants et chercheurs se passionnent pour l’Égypte, se fabriquant une série de représentations et d’idées tronquées sur le pays et sa culture. Cette écriture mystérieuse est en fait le symbole de tout un monde indéchiffrable, inaccessible aux recherches occidentales, et sera parfois instrumentalisée à des fins politiques et théologiques. Les historiens et philosophes s’évertuent par exemple à voir en elle une écriture universelle, faite de symboles, détachée de la langue et de la parole. Elle est aussi utilisée afin de rattacher la culture chinoise à l’histoire occidentale.

Vues de salles de l'exposition
Vues de salles de l'exposition
Vues de salles de l'exposition

Cette exposition rassemble donc une riche sélection d’ouvrages anciens, issus de différentes collections muséales, permettant de naviguer dans les différentes époques ainsi que dans les différents courants d’interprétation de l’écriture égyptienne, au fil des siècles. S’inscrivant dans une volonté pédagogique, le Grand Curtius a également imaginé un carnet de jeu à propos de l’exposition, pour les plus jeunes (ou pas). Un agenda d’activités est aussi pensé par l’institution, promettant conférences, visites guidées et animations… Afin de pousser la réflexion plus loin que les murs du musée !


Informations pratiques
Le Grand Curtius
Féronstrée 136 - 4000 Liège
Jusqu’au 22/05

Sur le même sujet

17 juin 2022 à 10:45
2 min
12 avr. 2022 à 12:24
1 min

Articles recommandés pour vous