RTBFPasser au contenu

Que font les partis politiques avec votre argent ?

Que font les partis politiques avec votre argent ?
08 oct. 2021 à 05:00 - mise à jour 08 oct. 2021 à 13:085 min
Par Aubry Touriel

Les partis politiques ont dépensé 80,6 millions d’euros en 2020 et trois quarts de ce montant est payée par l’État, notamment grâce à votre vote. Que font les partis avec cet argent ? L’analyse des rapports financiers, et plus particulièrement les comptes des résultats, permet de découvrir la stratégie des partis politiques.

Lors des années sans élections, les partis politiques troquent leurs habits de cigale contre ceux de fourmi. L’année 2020 en est un parfait exemple : alors que les dépenses des partis tournaient autour des 95 millions en 2018-2019, elles n’étaient “que” de 80,6 millions d’euros en 2020, le montant le plus bas depuis 2001.

Loading...

Si on retourne dans le temps, les dépenses de l’ensemble des partis fluctuent autour du même niveau depuis au moins 2005. La tendance est néanmoins à la baisse au sein des six partis traditionnels (les familles socialistes, chrétiennes et libérales):  de 78,3 millions en 2003, le montant de leurs dépenses est passé à 44,3 millions en 2020, un montant historiquement bas.

Le PS dépense 15 fois plus en personnel que le Vlaams Belang

Il y a des dépenses auxquelles les partis n’échappent pas : les charges de personnel. Elles représentent environ 30% des dépenses, un peu moins en période électorale. Certains partis investissent plus que d’autres. D’un côté, on a Ecolo et le cdH avec (46,5% et 45,8% de leurs dépenses totales) et de l’autre le Vlaams Belang : il est le seul parti à dépenser moins de 10% de son budget à cette fin.

En 2020, le PS et le cdH ont aussi réalisé 18% d'économie dans leurs frais de personnel en un an, en raison des derniers échecs électoraux.

A voir l’évolution des cinq dernières années, on constate que les montants consacrés au personnel ont chuté au PS, à l'Open Vld, au cdH et au Vlaams Belang. C'est le PTB qui enregistre la plus forte hausse, suivi par la N-VA et Ecolo.

Loading...

En chiffres absolus, le PS investit plus de 4,4 millions d’euros dans son personnel alors que le Vlaams Belang dépense seulement 280.000 euros, soit 15 fois moins. Le parti flamand d'extrême droite est d’ailleurs celui qui dépense le moins.

Ce n’est pas un phénomène nouveau, rappelle le politologue Bart Maddens : "Comme dans la plupart des partis, les collaborateurs de groupes ou de députés travaillent à temps partiel pour le parti, mais le Vlaams Belang va le plus loin et a longtemps eu des frais de personnel presque nuls, car le personnel parlementaire travaillait beaucoup pour le parti. Cela leur permet de réaliser une économie importante."


►►► À lire aussi : Le financement des partis politiques reste fixé et contrôlé par… les partis


Dans le même temps, le professeur de sciences politiques à la KULeuven souligne qu’investir dans son personnel et l’organisation de son parti peut aussi porter ses fruits : "Le PS a choisi d’investir dans son organisation à l’échelle locale et ce n’est pas stupide : il s’agit d’un des rares partis socialistes en Europe qui continuent à attirer une bonne partie de l’électorat."

La N-VA a une brique dans le ventre

Certains partis, la N-VA en tête, investissent dans l’immobilier. En 2015, le parti nationaliste a acheté le bâtiment rue Royale 47 à Bruxelles pour une valeur de 19 millions d’euros. Objectif ? Y garder son siège politique sur 5 étages et mettre les 4 autres étages en location ainsi que les places de parking attitrées. Cet investissement a rapporté près de 777.000 euros en 2020, ce qui représente 6% des revenus totaux du parti.

"L’emprunt auprès d’ING est d’une durée de 8 ans et sera donc remboursé au printemps 2024 (avant les prochaines élections)", commente Piet De Zaeger, directeur général de la N-VA.


►►► À lire aussi : Coût de la démocratie : combien vaut votre vote ?


La catégorie "terrains et constructions" dans la section "actif" peut donner une certaine indication de l’appétit d’un parti pour le secteur immobilier. Cette appellation comprend les terrains bâtis et non bâtis et les constructions que le parti détient en propriété et affectés durablement par lui à son exploitation.

Attention : les valeurs affichées ne représentent pas la valeur réelle des biens acquis, il faut y ajouter les amortissements payés dans le passé et prendre en compte l’évolution du bâtiment et du quartier.

Loading...

Après les 15 millions de la N-VA, on retrouve le MR avec 8 millions. Entre 2016 et 2019, le parti libéral a investi pour une valeur de 4,7 millions d’euros en terrains et constructions. Dans quels bâtiments ? Salma Haouach, porte-parole du MR, répond : “Nous avons acheté de nouveaux locaux à Namur et à Charleroi que nous avons rénovés. En outre, nous avons réalisé de lourds travaux de rénovation et d’isolation (2,7 millions) dans notre siège à l’avenue de la Toison d’Or. L’objectif recherché de ces investissements est la réalisation d’économies d’énergie sur le long terme.

L’argent dort sur des comptes d'épargne

Tous les partis traditionnels et la N-VA ont rempli la case “placement de trésorerie”:  des solutions de liquidité sur un horizon de placement d’un jour à plusieurs années, avec des modalités souples de remboursement.

Dans la plupart des cas, les partis placent cet argent sur des comptes d'épargne. Le PS, sur des comptes courants. Le cdH place aussi en partie son capital dans des SICAV, des fonds ouverts hébergés dans une société d’investissement.

Loading...

Le parti qui déclare le plus de placements de trésorerie, c’est la N-VA avec 12 600 000 euros. Et, contrairement aux autres partis, la N-VA ne laisse pas dormir son argent sur un compte courant ou épargne : "Ces actifs sont investis dans deux fonds, l’un géré par KBS Asset Management et l’autre par ING. Ils gèrent ces actions et obligations (1) selon un profil de risque défensif et (2) en respectant les critères d’investissement socialement responsable (ISR)", détaille Piet De Zaeger, directeur général de la N-VA.

Le PTB, le Vlaams Belang, Ecolo, Groen et Défi n’ont quant à eux pas déclaré de placements de trésorerie.

Organisation ou communication ?

Pour calculer l’ensemble des dépenses liées à l’organisation d’un parti, des chercheurs de la KULeuven (Vives) ont rassemblé plusieurs données des bilans comptables : les frais de personnel, les charges de fonctionnement administratifs, les frais liés à la gestion et aux assemblées, les provisions pour risques et charges (sauf celles pour les assurances).

Tous ces coûts mis ensemble montrent que les frais liés à l'organisation représentent 61,8% en moyenne des dépenses des partis. Toutefois, ce ratio varie fortement d’un parti à l’autre. La part des dépenses organisationnelles est la plus élevée au sein du PS (77,8%), du sp.a (71,3%) et du MR (69,3%).

Les partis sont face à un dilemme stratégique : il faut choisir entre dépenser de l’argent dans l’organisation du parti ou dans la communication.

Loading...

Quand les chercheurs parlent de coûts de communication, ils y incluent les frais de publication, publicité de propagande, les charges électorales et les provisions pour les élections. Et là, les différences entre partis sont frappantes.


►►► À lire aussi : En 20 ans, le patrimoine des partis politiques a plus que doublé


De son côté, le Vlaams Belang limite un maximum les coûts d’organisation du parti pour se consacrer à la communication. Le parti radical est loin devant les autres : il y consacre 58,7% de son budget total. La N-VA arrive en deuxième position avec 31,9% et Groen 31,7%.

Et cette décision n’est pas le fruit du hasard, selon Bart Maddens : "Les partis sont face à un dilemme stratégique : il faut choisir entre dépenser de l’argent dans l’organisation du parti ou dans la communication."


Dans le cadre de la semaine de la démocratie du 4 au 8 octobre, la RTBF a lancé sa page spéciale "Bye-Bye, la démocratie ?". Vous y retrouverez toute une série d’articles consacrés aux enjeux de la démocratie, dont le financement des partis politiques.

Sur le même sujet

09 déc. 2021 à 15:01
6 min
28 oct. 2021 à 04:00
4 min