RTBFPasser au contenu

Extension du pass sanitaire en France : ce qu’on sait déjà et les questions qui se posent encore pour les touristes étrangers

Extension du pass sanitaire en France : ce qu’on sait déjà et les questions qui se posent encore pour les touristes étrangers
13 juil. 2021 à 12:34 - mise à jour 22 juil. 2021 à 11:266 min
Par Adeline Louvigny

Le président Emmanuel Macron a annoncé ce lundi 12 juillet l’extension de l’utilisation du pass sanitaire en France, ainsi que l’obligation vaccinale pour le personnel soignant. L’utilisation du pass sanitaire ira donc au-delà du simple passage de frontière : il devra être présenté pour l’accès à divers lieux et activités. Les modalités détaillées de ces nouvelles mesures sont peu à peu dévoilées par le gouvernement français, retrouvez dans cet article les dernières informations sur ce sujet.

Le projet de loi entourant ces nouvelles restrictions a été approuvé par le Conseil des Ministres le 19 juillet, après quelques modifications suite aux remarques du Conseil d’État. L’Exécutif espère une adoption en fin de semaine, mais c’est sans compter les vifs débats parlementaires à l’Assemblée nationale, qui risquent de retarder ce calendrier.

Depuis le 20 juillet, la France considère officiellement que l'immunité est suffisante au bout de 7 jours (au lieu de 14) après deuxième injection des vaccins Moderna, Pfizer/BioNTech et AstraZeneca (si vous n'êtes pas tombé malade du covid), et après la première injection de ces vaccins, ainsi que Johnson&Johnson, si vous avez été infecté par le Covid dans les six mois auparavant.


Menu de navigation


Vu le rebond de l’épidémie en France, de nouvelles mesures sont prises ces derniers jours dans certains lieux touristiques ou départements, notamment au niveau du port du masque. Vérifiez bien sur les sites officiels des régions et départements où vous vous rendez pour connaître les dernières mesures covid.

Loading...

Le pass sanitaire s’appliquera pour toute personne de plus de 12 ans foulant le sol français, avec un délai supplémentaire pour les 12-17 ans et les personnes et salariés qui interviennent dans ces lieux, établissements, services ou événements.

Les 12-17 ans ne devront le présenter qu’à partir du 30 septembre, au lieu du 21 juillet/9 août pour le reste de la population.

Le pass sanitaire ne sera applicable aux personnes travaillant dans les lieux et événements où le pass sanitaire est demandé qu'à partir du 30 août.

Les députés ont voté une extension du délai jusqu'au 30 septembre, alors que le gouvernement avait initialement annoncé que les jeunes seraient exemptés de pass jusqu'au 30 août.

Quand et où le pass sanitaire sera-t-il étendu ?

Pour rappel, depuis le 9 juin, le pass sanitaire est déjà obligatoire pour tout rassemblement (culturel, sportif, etc) de plus de 1000 personnes en France. L’extension du pass sanitaire se réalisera en deux phases :

  • 21 juillet : le pass sanitaire devient obligatoire dans "les lieux de loisirs ou de culture" accueillant plus de 50 personnes, dont les lieux culturels comme les cinémas et théâtres.
  • 9 août : le pass sera rendu obligatoire pour les restaurants, bars, centres commerciaux, trains, avions et cars pour de longs trajets, maisons de retraite, établissements médico-sociaux et hôpitaux. La date et les modalités exactes sont encore à déterminer. Le gouvernement précise sur son site que la liste de ces lieux est susceptible d’évoluer selon la situation sanitaire.

Le Premier ministre Jean Castex a déclaré ce 21 juillet que les responsables des établissements devront uniquement vérifier le pass, et ne devront pas faire un contrôle d’identité.

Sauf indication contraire, le port du masque n’est pas obligatoire dans ces lieux soumis au pass sanitaire, excepté pour les personnes y travaillant, a indiqué Olivier Véran le 20 juillet.

Les transports en commun sont donc exclus de l’obligation de présenter un pass sanitaire. Le ministre chargé des Transports Jean-Baptiste Djebbari l’a confirmé : seuls sont concernés les TGV, les trains Intercités et car interrégionaux, c’est-à-dire les transports sur de longues distances. Les TER et les Transiliens ne sont pas concernés. Pour rappel, le port du masque est obligatoire dès l’entrée en gare, à quai et à bord de tout train ; ainsi que dans les aéroports et dans les autocars et ferries.

Concernant l’horeca, le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal a confirmé que le pass sanitaire sera aussi nécessaire en terrasse.

Concernant les centres commerciaux, le pass sanitaire sera en vigueur s'il fait plus de 20.000 m² dans un département où le taux d'incidence dépasse 200 pour 100.000 habitants. France Info a sorti un outil en ligne afin de vérifier si un centre commercial est concerné.

Loading...

Afin d’avoir accès aux nouveaux lieux et événements concernés par cette extension du pass sanitaire, vous devez fournir la preuve d’une immunité vaccinale ou naturelle complète, ou d’une absence de contamination par test. Attention : contrairement à la Belgique, la France considère que, si vous avez déjà contracté le covid, une seule dose de vaccin développe une immunité suffisante.


►►► CovidSafeBE, le certificat covid belge, est disponible : voici les réponses à toutes les questions que vous vous posez


En pratique, vous devez donc prouver :

  • Une immunité vaccinale complète, c’est-à-dire :
    • Si vous n’avez jamais été infecté par le covid :
      • Sept jours après l’injection de la deuxième dose des vaccins Moderna, Pfizer/BioNTech et AstraZeneca. Ce délai est passé de quatorze à sept jours ce 20 juillet, suite à l’avis du Conseil scientifique français.
      • Quatre semaines après l’injection de l’unique dose du vaccin Johnson&Johnson (Janssen)
    • Si vous avez été infecté le covid avant votre vaccination (vous devrez alors fournir un test positif lié à cette infection) :
  • Un test PCR ou antigénique négatif de moins de 48 heures (le délai est de 72 heures pour le passage de frontière) réalisé par un professionnel de la santé. Les autotests, même s’ils sont antigéniques, ne sont pas acceptés, car ils ne permettent la délivrance d’une attestation de test valable (en France comme en Belgique).
  • Une immunité naturelle, soit la présentation d’un test PCR ou antigénique positif de plus de onze jours et de moins de six mois.

►►► Zones rouges, oranges, vertes… voici la carte européenne pour organiser vos voyages


Loading...

Depuis le 7 juillet, les tests PCR ou antigéniques ne sont plus gratuits pour les étrangers en France. Vous devrez donc payer de votre poche les tests PCR ou antigéniques, la Belgique n’offrant pas le remboursement de ces tests en dehors des raisons médicales (symptômes ou cas contact), en dehors des deux tests gratuits offerts.


►►► Les tests antigéniques arrivent en pharmacie : comment ça marche et quels sont les pays qui les acceptent ?


Une plateforme spécifique a été mise en place par le ministère de la Santé afin de trouver les centres de dépistages qui réalisent des tests PCR et antigéniques, selon le département sélectionné. Concernant les tests antigéniques, des centres, pharmacies et professionnels de la santé (infirmier, kiné) peuvent les réaliser.

Veillez bien à sélectionner des centres ouverts à tout public dans les filtres de recherche qui apparaissent après encodage du département.

► Site officiel de recherche d’un centre de dépistage, PCR et/ou antigénique (recherche par département) ◄

Pour une échelle géographique plus précise, vous pouvez également faire une recherche dans la carte ou l’annuaire général du site officiel du ministère de la santé, santé.fr. Indiquez "PCR" ou "antigénique" dans la barre de recherche, encodez votre ville, et sélectionnez bien l’onglet "Annuaire" au terme de la recherche afin d’afficher la carte.

► Carte des centres de dépistage en France ◄

► Annuaire de recherche général du ministère de la Santé (recherche possible par ville) ◄

Attention : si vous sélectionnez "Dépistage Covid-19" dans la zone de recherche, le site vous enverra directement à la plateforme spécifique de recherche des centres de dépistage, qui ne permet qu’une recherche par département. Pour rester dans l’annuaire général, mieux vaut n’écrire que PCR ou antigénique dans la barre de recherche.

Comment prouver un test réalisé en France si je n’y vis pas ?

[Info en évolution] Les données liées à la santé n’étant pas échangées entre pays européens, car c’est interdit par le RGPD, la preuve d’un test PCR ou antigénique réalisé dans un pays autre que le pays de résidence ne se retrouve donc pas sur le pass sanitaire national.

La preuve d’un test négatif réalisé par un touriste étranger devra donc être fournie autrement que via le pass sanitaire. Les modalités concernant les touristes étrangers en France n’ont pas encore été communiquées : en effet, l’interrogation est grande sur la manière dont les nouveaux lieux liés au pass sanitaire pourront vérifier la validité d’un test PCR/antigénique en dehors du système de pass sanitaire.

Et si mon test est positif ?

Si le test se révèle positif, il faut alors suivre les règles en vigueur en France : un isolement pendant 10 jours, voire plus en cas de symptômes (48h après la fin de la fièvre, précise le site du gouvernement français).

En cas de cas contact, c’est un isolement de sept jours qui est imposé, avec un test antigénique effectué le plus tôt possible, et un test PCR au 7e jour après le dernier contact.

Si cela implique que vous allongiez votre séjour, une assurance voyage peut prendre en charge une partie des coûts liés à cette prolongation.

Sur le même sujet

JT 13/07/2021

Articles recommandés pour vous