RTBFPasser au contenu
Rechercher
Icône représentant un article video.

Vidéo

Que faire des déchets nucléaires ? Aucun scénario d'enfouissement n'existe actuellement

22 juil. 2022 à 19:26Temps de lecture3 min
Par Maud Wilquin sur base du reportage de Sophie Mergen

Engie, l'exploitant du parc nucléaire belge, et le gouvernement fédéral se sont mis d'accord pour prolonger les réacteurs nucléaire Doel 4 et Tihange 3 au-delà de 2025. Reste à voir comment cette prolongation va se mettre en place et surtout, comment nous gérerons les déchets nucléaires. 

Ces déchets justement sont répartis en trois catégories : ceux de faible activité (seringues, tenues de protection), ceux de moyenne activité (canalisations, filtres utilisés dans les centrales) et ceux de haute activité (barres d'uranium utilisées). Ce sont ces derniers qui posent problème. La solution privilégiée est de les enfouir plusieurs centaines de mètres sous terre. C'est ce que l'on appelle le stockage géologique. 

Pour cela, l'Ondraf, l'organisme fédéral chargé de la gestion des déchets radioactifs, privilégie le sol argileux présent en province d'Anvers ou le schiste des Ardennes. Problème : aucune des régions concernées ne souhaitent avoir dans son sol des matières radioactives.

Pour l'instant, aucun plan précis n'est sur la table mais il faudra trouver une solution rapidement. En effet, même si un plan était adopté demain, l'enfouissement (pour le moment estimé à 12 milliards d'euros) ne pourrait pas avoir lieu avant 2100 au vu de toutes les procédures. 

Un grand débat national doit encore être organisé avec les citoyens et des experts. 

Sur le même sujet

À quelque 200 km de la Belgique, près de Bure, plus d’un millier de militants organisent un festival contre le stockage des déchets nucléaires

Monde Europe

L'humanité à "un malentendu" de l'"anéantissement nucléaire", selon le chef de l'ONU

Monde

Articles recommandés pour vous