RTBFPasser au contenu

Regions Luxembourg

Quatre caméras installées dans le centre-ville de Virton

Les images ne seront consultées que par des policiers
23 mai 2022 à 14:211 min
Par Nicolas Lefèvre

À l'instar de Marche-en-Famenne, Arlon et Bastogne, la commune de Virton vient de s'équiper d'un réseau de caméras. Elles sont quatre à avoir été installées dans le centre-ville, au niveau de la place Nestor Outer et ce, dans le but de renforcer la sécurité des passants et citoyens. Plusieurs faits de vandalisme, de trafic de drogue ou encore de violence s'y sont déjà produits, d'où cette volonté d'agir. 

"La police a distingué douze ou treize emplacements", explique le maire de Virton, François Culot. "Puisqu'on avait le budget pour quatre, on a suivi ce que la police nous avait dit : "D'abord la Grand-Place et les axes vers le centre-ville". Cela fera l'objet d'une évaluation dans un an et en fonction, on verra s'il faut compléter avec deux ou trois autres caméras ailleurs ou si cela suffit".

L'investissement actuel s'élève à 100.000 euros. À savoir qu'il n'est pas question pour le personnel ou les membres de l'administration communale de consulter ou d'utiliser ce qui est filmé. Les images ne seront d'ailleurs disponibles que pour une durée limitée comme nous le confie Jean-Yves Schul, chef de corps de la zone de police de Gaume : "En ce qui concerne la légalité, la loi sur la fonction de police et le règlement général sur la protection des données sont très clairs, c'est un mois maximum. Les policiers qui pourront consulter les images et les traiter seront nominativement désignés et priés d'en indiquer le motif".

Ces caméras ont donc pour objectif de dissuader les comportements déviants, mais à la longue, ne risquent-t-elles pas de simplement déplacer le problème du trafic et de la violence dans les rues adjacentes à la Grand-Place ? "Certainement, oui", reconnaît Jean-Yves Schul. "Maintenant, la police est équipée d'autres moyens techniques tels que des caméras sur drone et le travail de la police ne s'arrête pas à suivre la délinquance sur les caméras".
 

Articles recommandés pour vous