Regions Liège

Quasi plus aucun prix dans les catalogues de vacances : une nouvelle pratique qui perturbe de nombreux clients

Laurent Lemoine, gérant de l'agence Généraltour à Embourg

© RTBF

04 mars 2022 à 08:47Temps de lecture1 min
Par Marc Hildesheim

Voilà qui a de quoi troubler les clients qui consultent encore les catalogues de voyages pour choisir les destinations vacances: il n'y a souvent plus aucun prix affiché !

Auparavant, ces brochures en papier glacé avec le descriptif des vols et des hôtels étaient accompagnées d'un cahier tarifaire. Lorsqu'on réservait ses vacances pour le mois de juillet par exemple, les tarifs fluctuaient bien sûr en fonction de la semaine ou de la quinzaine choisie, mais en dehors des petites promotions, ils restaient identiques, peu importe qu'on se décide en mars, en avril ou en mai. Les prix étaient d'ailleurs notés noir sur blanc dans le cahier tarifaire.

Mais de nombreux tour-opérateurs ont abandonné cette pratique. "On remarque effectivement que depuis un ou deux ans, il n'y a plus de cahiers de prix comme auparavant" confirme Laurent Lemoine, gérant d'une agence Généraltour à Embourg, en région liégeoise. "Le client pouvait alors calculer le tarif avec les avantages enfants, les ristournes liées aux réservations rapides. Désormais, c'est assez difficile de se faire une idée de prix, surtout pour les personnes plus âgées et moins habituées à faire des recherches sur internet."  

L'ABTO, l'association belge des tours-opérateurs, confirme que les cahiers de prix sont progressivement abandonnés. Et ce n'est pas que pour économiser du papier, pour des raisons environnementales. Ne plus mentionner les prix dans les catalogues permet de les faire fluctuer d'un jour à l'autre. Et s'il y a beaucoup de demandes pour certains vols et certains hôtels, ce sera évidemment une révision à la hausse !  

L'association de consommateurs Test Achats a elle aussi constaté cette évolution. Selon elle, rien d'illégal, pour peu que le client reçoive bien toutes les informations en agence ou sur internet avant de réserver, et que le prix n'évolue plus une fois le contrat signé.

Sur le même sujet

Salon des Vacances 2022 : "Si on prend la route du slow tourisme, ça devrait être raisonnable d’un point de vue prix"

Voyages

80% des Belges souhaitent partir en vacances d’ici la fin 2022

On n'est pas des pigeons

Articles recommandés pour vous