Regions

Quartier Alhambra : 225 amendes pour les prostituées et leurs clients

Quelque 1600 prostituées seraient actives dans le quartier (illustration).

© Flickr – ipi6r

04 sept. 2012 à 05:36Temps de lecture1 min
Par OPPENS Xavier Van

Les sanctions administratives communales constituent la dernière arme de la Ville à l'encontre de la prostitution de rue et des nuisances inhérentes. Quelque 1600 prostituées seraient actives dans le quartier.

Depuis l'entrée en vigueur de ces sanctions, la cellule Sanctions administratives de la Ville a comptabilisé 225 dossiers.

"Les nuisances peuvent être de tout ordre", explique le secrétaire communal, Luc Symoens, au Morgen. "Cela peut aller du coup de klaxon au bruit intempestif en passant par le jet de canettes de bières en rue." Mais rouler à 10 km/h ou faire des va-et-vient en voiture tout en discutant avec une prostituée peut également être considéré comme une nuisance. La plupart du temps, les contrevenants sont identifiés sur base du numéro d'immatriculation du véhicule.

Le bourgmestre Freddy Thielemans a récemment indiqué que l'activité de prostitution aurait diminué de 30% dans le quartier depuis l'introduction des sanctions administratives communales.

Belga

Sur le même sujet

Prostitution interdite autour du KVS à Bruxelles: recours compromis

Regions

La ville de Zurich place des horodateurs pour ses prostituées

Articles recommandés pour vous