RTBFPasser au contenu

Exposition - Accueil

Quand les bureaux s’invitent au musée

Le bureau universitaire de Stephen Hawking sera reproduit dans le Science Museum de Londres d’ici 2023.

Vous vous êtes toujours demandé à quoi ressemblait le bureau de Stephen Hawking ? Vous pourrez bientôt découvrir le lieu d’étude de l’astrophysicien au Science Museum de Londres. Mais le musée britannique n’est pas le seul à reproduire les espaces de travail de certains des esprits les plus brillants des derniers siècles. Décryptage.

Alors que le retour au bureau se fait progressivement aux quatre coins du monde, les visiteurs du Science Museum pourront prochainement découvrir ce que contenait l’espace de travail de Stephen Hawking. Le contenu du bureau universitaire du regretté cosmologiste britannique, qui étudiait et travaillait à l’université de Cambridge, a récemment rejoint la collection du musée londonien.

Plus D’info dans cet article : Les archives et le bureau de Stephen Hawking seront bientôt exposés

Loading...

Des bureaux de personnalités connues… Ou pas

Le Science Museum de Londres s’est félicité de l’acquisition du bureau de Stephen Hawking, qui rejoint ainsi "un très petit groupe d’espaces d’importance scientifique" préservés dans l’établissement comme l’atelier de James Watt. "Alors que les pièces présentant un intérêt décoratif ou artistique sont souvent conservées pour la postérité, c’est rarement le cas des espaces scientifiques", affirme le musée britannique.

Bien que l’idée de reproduire des bureaux notables dans des musées puisse surprendre, c’est une pratique plus répandue qu’on l’imagine. Le Jimmy Carter Presidential Library and Museum abrite notamment une réplique d’un des espaces de travail les plus connus au monde : le Bureau Ovale. Cette reproduction grandeur nature est meublée exactement comme il l’était durant le mandat de Jimmy Carter, offrant ainsi aux visiteurs du musée un aperçu du quotidien du 39e président des États-Unis.

Loading...

De son côté, le V&A permettra bientôt au public de découvrir un bureau mythique réalisé par Frank Lloyd Wright pour l’homme d’affaires Edgar J. Kaufmann. Cette pièce aura la particularité d’être le seul intérieur de l’architecte américain exposé en dehors des États-Unis. "Le V&A possède de nombreuses pièces d’époque dans ses collections, mais aucune n’est aussi authentique et originale que le bureau Kaufmann", affirme le musée londonien.

Loading...

Si certaines institutions muséales reproduisent les espaces de travail de personnalités illustres, d’autres s’intéressent à ceux d’individus moins connus du grand public. C’est le cas du Minneapolis Institute of Art. Au printemps 2013, les visiteurs du musée américain avaient pu découvrir le bureau de l’ancien commissaire d’exposition, Barton Kestle. Une salle de travail conservée dans son jus depuis les années 1950… Sauf qu’il s’agissait, en réalité, d’une installation artistique du plasticien Mark Dion.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous