Quand les ados cherchent les sensations fortes...

Les Géants, un film de Bouli Lanners

© © Tous droits réservés

30 août 2016 à 11:46 - mise à jour 30 août 2016 à 11:46Temps de lecture2 min
Par FP

Ils ont besoin de jouer à se faire peur, recherchent les sensations fortes, s’exposent au danger pour prouver qu’ils sont capables.

A la prudence que leur recommandent les adultes, ils opposent l’audace, voire le risque.

Comment jouer son rôle de parent et les aider à vivre leur vie d'adolescent ?

La vie sur un fil

 

Dans Le goût du risque à l’adolescence. Le comprendre et l’accompagner (Ed. Albin Michel), le psychiatre spécialiste des ados au CHU de Bordeaux, Xavier Pommereau, explique comment, sans être constamment sur leur dos, on peut les laisser prendre des risques en assurant un cadre suffisant.

Xavier Pommereau a fondé le Centre Jean Abadie, dédié aux adolescents suicidaires.

_____________________________

 

 

"Il faut pouvoir faire confiance dans les capacités de nos adolescents. 
Il faut bien repérer ce qu'ils aiment faire et en quoi ils sont bons."

"On aime énormément nos enfants. Le problème c'est qu'on les surprotège parfois.
Du coup, ils s'exposent moins aux expériences et peuvent, quand ils sont "lâchés",
prendre des risques inconsidérés.
Il faut bien sûr toujours les accompagner."

"L'attente de nos ados, c'est d'être populaire.
Ça les expose à la surenchère, à l'émulation du groupe.
Il y a incontestablement des prises de risque plus exagérées qu'auparavant."

_____________________________

Regardez cet extrait du film "Les Géants", de Bouli Lanners, sur l'adolescence.

_____________________________________________________________________________________

.

Le poème "To risk" de William Arthur Ward,
qui circule parmi les ados.

Rire, c'est risquer de paraître fou
Pleurer, c'est risquer de paraître fragile
Aller vers quelqu'un, c'est risquer de s'engager.
Exposer ses sentiments, c'est risquer d'exposer son moi profond
Présenter ses idées, ses rêves aux autres, c'est risquer de les perdre.
Aimer, c'est risquer de ne pas être aimé en retour.
Vivre, c'est risquer de mourir.
Espérer, c'est risquer de désespérer.
Essayer, c'est risquer d'échouer.

Mais, il faut prendre des risques,
car le plus grand danger dans la vie
c'est de ne rien risquer.
Celui qui ne risque rien ne fait rien,
n'a rien,
n'est rien.
Il peut éviter la souffrance mais il n'apprend rien
ne ressent rien
ne peut ni changer ni se développer,
ne peut ni aimer ni vivre.
Enchaîné par sa certitude,
Il devient esclave, il trahit sa liberté
Seuls ceux qui risquent d'aimer sont libres

 

_____________________________________________________________________________________
_____________________________________________________________________________________

 

 

Articles recommandés pour vous