RTBFPasser au contenu

Chroniques

Quand le parlement wallon sonde les Wallons, ça pique un peu

Quand le parlement wallon sonde les Wallons, ça pique un peu
26 nov. 2015 à 18:27 - mise à jour 26 nov. 2015 à 18:272 min
Par Rudy Hermans

Décidemment, c’est une marotte ! Deux mois après le MR, oyez, oyez, c’est cette fois le parlement wallon qui s’en va consulter le bon peuple. Il est vrai que l’institution souffle cette année 55 bougies, et que ceci vaut bien cela.

L’assemblée régionale a donc sondé les Wallons (enfin, 1.001 d’entre eux exactement, interrogés par l’institut Sonecom, marge d’erreur de 3%).

Rayon positive attitude - roulement de tambours - c’est chouette de constater que les Wallons (près de 83%) sont assez fiers d’être wallons ("on-z-èst fîr d' èsse Walon" prétend fort opportunément leur hymne). Mais pour le reste…

Quelques questions relevées, et les principales réponses formulées:

  • Si je vous dis Wallonie en tant que région, à quoi pensez-vous spontanément ? "Région en difficulté", 17,7%
  • Avez-vous personnellement de l’intérêt pour le travail du parlement wallon ? "Non, cela ne m’intéresse pas vraiment", 52,9%
  • La distinction entre le rôle du gouvernement wallon et le rôle du parlement wallon est-t-elle suffisamment claire ? "Plutôt non, voire pas du tout", 79%
  • Citez une compétence de la région wallonne ? "L’enseignement", 21% (compétence de la Fédération Wallonie-Bruxelles, NDLR)

Un inventaire non-exhaustif, auquel on pourrait ajouter l’intérêt pour le niveau de pouvoir régional, sur la 3e marche du podium populaire derrière le "national" et le communal.

Stop, n'en jetez plus !

Conclusion des auteurs de l'enquête: "La Wallonie, on la devine plus qu’on la perçoit".

Un baromètre sans réelle surprise, mais néanmoins assez édifiant. Il confirme notamment que le citoyen lambda n’aime pas la lasagne (institutionnelle). Dans ce registre politico-culinaire, voilà assurément du grain à moudre pour la fameuse "commission du renouveau démocratique" qui planche en ce moment sur un tas de sujets censés rapprocher les citoyens du monde politique (ou peut-être l'inverse...)

Objectivement, le parlement wallon est l'assemblée qui innove le plus en la matière, et de loin. Ne citons que le droit d'interpellation citoyenne, la possibilité de consulter et de commenter les décrets en gestation, l'opportunité de déposer des pétitions en ligne, et peut-être bientôt la mise en place des consultations populaires régionales.

Un bon début. Mais visiblement, y a encore du boulot...

 

 

Articles recommandés pour vous