RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions

Quand l’ancien policier devient acteur, Éric Demarque au casting de "Pandore"

Éric Demarque sur le tournage de "Pandore".
10 févr. 2022 à 06:00Temps de lecture2 min
Par Thomas de Brouckère

D’une carrière de policier à celle d’acteur, il n’y a qu’un pas qu’Éric Demarque n’a pas hésité à franchir. Cet habitant d’Estaimbourg (entre Tournai et Mouscron) a passé plus de 40 années au service des forces de police. Notamment à la police judiciaire de Tournai.
Aujourd’hui il est au casting de la nouvelle série coproduite par la RTBF intitulée "Pandore".

© Tous droits réservés

La curiosité

Rien ne prédestinait ce jeune retraité à une carrière d’acteur, si ce n’est sa curiosité. "Je suis curieux de tout et un jour, une amie m’a demandé d’aller faire un petit tour du côté des plateaux. C’est comme ça que j’ai commencé comme figurant, notamment dans la série "Unité 42" (aussi coproduite par la RTBF) ou encore "Invisible". J’ai aussi fait des apparitions dans des films étrangers mais je privilégie les films et séries belges".

De policier/acteur à conseiller

Sur les différents tournages comme figurants, Éric endosse régulièrement un rôle de policier. Il découvre que le cinéma connaît assez mal le milieu de la police. Il commence alors à prodiguer des conseils aux acteurs qui le demandent. "J’essaie de casser les clichés. Par exemple, les policiers manches retroussées en permanence prêts à coller une baffe, ça n’existe pas. Tout comme les perquisitions où les policiers retournent tout. Les méthodes de la police sont bien différentes. J’ai aussi conseillé les acteurs sur l’attitude et les gestes à poser".

Sur le tournage de Pandore
Sur le tournage de Pandore © Tous droits réservés

En 2019, il apprend qu’une nouvelle série belge est en cours d’écriture. "J’ai alors décidé d’écrire aux trois autrices Anne Coesens qui tient aussi le premier rôle, Vania Leturcq et Savina Dellicour. Je les ai rencontrées à Bruxelles et c’est là qu’a débuté une belle collaboration et m’ont proposé un second rôle dans la série".

Éric Demarque avec la réalisatrice Anne Coesens
Éric Demarque avec la réalisatrice Anne Coesens © Tous droits réservés

Réalisation 100% féminine

Lors du tournage, Éric Demarque porte la double casquette, conseiller et acteur. Un tournage dont il se souviendra longtemps. "Le fait que trois femmes étaient aux commandes de ce tournage était très important. C’était tout à fait particulier d’avoir un plateau dirigé par trois femmes. Il y avait une ambiance très sereine, il n’y avait jamais de tension ou d’éclat de voix, c’était vraiment extraordinaire".


►►► À lire aussi : "Pandore" : votre nouvelle série belge avec Anne Coesens et Yoann Blanc


Un petit rôle en attendant d’autres

Éric incarne évidemment un policier dans la série, "Je suis l’adjoint du commissaire (Noureddine Farihi), j’ai un rôle en filigrane tout au long de la série, j’apparais dans pas mal d’épisodes. Malheureusement, le tournage s’est déroulé en pleine période Covid et je l’ai contracté. Conséquence, plusieurs scènes sont passées à la trappe donc je serai présent mais je n’ai pas un rôle prépondérant".

Éric avec Noureddine Farihi
Éric avec Noureddine Farihi © Tous droits réservés

Une carrière d’acteur qui évolue peu à peu pour Éric, une expérience bien différente de son ancienne carrière de policier. "Quand on aime ce qu’on fait, il n’y a rien de difficile et j’adore les deux métiers. Mais je peux dire que le métier d’acteur est très compliqué". Pas de quoi refroidir l’ancien policier d’Estaimbourg qui espère bien être appelé par d’autres réalisateurs ou réalisatrices à l’avenir.

Pandore - Bande-annonce

Séries belges

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Sur le même sujet

Qui est Salomé Richard, révélation de la série "Pandore" ?

Pandore

3 séries à regarder si vous êtes un fan d’amour

Le 6/8

Articles recommandés pour vous