Icône représentant un article audio.

Carnets d'opéra

Quand Lakmé rencontre Gandhi à l’Opéra Royal de Wallonie

Lakmé est de retour en Belgique, on ne l’avait plus vu dans notre pays depuis 1994 et c’est déjà un événement en soi. Dans son Carnet d’Opéra, Nicolas Blanmont nous parle de la production Lakmé de Léo Delibes à l’Opéra Royal de Wallonie-Liège. Parmi la très belle distribution se distinguent deux chanteurs wallons, Jodie Devos et Lionel Lhote.

Pour la nouvelle production de Lakmé à l’Opéra de Liège, Davide Garattini Raimondi a eu l’idée de mettre Gandhi sur scène. Un jeune Gandhi certes (il faut dire que le Mahatma avait quatorze ans à peine quand l’opéra de Delibes fut créé à l’Opéra-Comique de Paris en 1883), et un Gandhi silencieux, mais un Gandhi dont quelques pensées sont affichées en grand au-dessus de la scène.

Côté musical, Frédéric Chaslin dirige une très belle distribution dont émergent particulièrement deux chanteurs wallons : Jodie Devos dans le rôle-titre (elle assure brillamment, notamment le fameux air des clochettes) et Lionel Lhote dans le rôle du brahmane Nilakantha, son inflexible père. Le ténor français Philippe Talbot est Gerald, l’officier anglais qui tombe amoureux de Lakmé, mais il y a aussi d’autres chanteurs belges (Pierre Doyen, Julie Mossay, Caroline de Mahieu et Pierre Romainville) qui complètent le plateau.

Lakmé de Léo Delibes, à voir jusqu'au 1er octobre à l'Opéra Royal de Wallonie-Liège.

Sur le même sujet

De Liège à Paris, une autre "Lakmé", universelle, à l’Opéra-Comique

Carnets d'opéra

Articles recommandés pour vous