RTBFPasser au contenu

Ecologie

Quand des algorithmes créent du béton plus "propre"

Quand des algorithmes créent du béton plus "propre".
02 mai 2022 à 09:301 min
Par RTBF avec AFP

Des ingénieurs de chez Meta et IBM, associés à des chercheurs des universités de l'Illinois et de Chicago, ont étudié dans quelle mesure l'intelligence artificielle pouvait aider à la conception et au déploiement d'un béton à faible teneur en carbone dans le cadre de la construction de futurs centres de données.

Les super calculateurs de Meta et d'IBM inventent le béton du futur

Le ciment est le principal constituant entrant dans la formulation du béton, mélangé avec l'eau, le sable et les graviers. Or aujourd'hui, pour chaque tonne de ciment produite, au moins une tonne de CO2 est libérée dans l'atmosphère, selon les autorités américaines, ce qui représenterait pas moins de 8% des émissions mondiales annuelles.

Une intelligence artificielle a été entraînée sur la base de données publiques concernant l'émission de CO2 des différents composants du ciment. Des algorithmes ont ainsi réussi à mettre au point des formules de création de béton aboutissant à une empreinte carbone plus faible tout en offrant une résistance à la compression très importante et bien évidemment une durabilité au moins équivalente à ce qui se fait aujourd'hui.

Des échantillons ont été mis au point à partir de ces formules et testés avec succès. Meta les a ainsi utilisés dans le cadre de la construction de son centre de données à DeKalb, dans l'Illinois.

Ces nouvelles formes de béton pourraient réduire de moitié le potentiel de réchauffement planétaire, par rapport à la moyenne de toutes celles existantes.

Seul inconvénient constaté : ils sont plus longs à sécher.

Meta n'en a d'ailleurs pas pour autant fini et étudie de possibles substituts du ciment, comme le verre broyé ou des granulats recyclés.

Sur le même sujet

26 avr. 2022 à 15:31
5 min
28 mars 2022 à 09:30
2 min

Articles recommandés pour vous