RTBFPasser au contenu
Rechercher

Champions League - Foot

PSG – Real Madrid : finale avant l’heure ou flop magistral en perspective ?

C’est l’affiche, le choc, le duel, l’affrontement de ces huitièmes de finale, Paris Saint-Germain – Real Madrid. Actuellement en tête de leur championnat respectif, les deux clubs sont parmi les favoris de la Ligue des Champions. Leur affrontement flaire bon la finale, en vrai. Mais s’ils ont dans leur rang quelques-uns des meilleurs joueurs du monde, ils sont un peu en manque d’inspiration, et assaillis par le doute.

Ils se doivent pourtant tous les deux de remporter ce duel et d’atteindre les quarts de finale, sous peine de vivre une saison ratée. La pression est donc à son paroxysme avant d’aborder ce double affrontement. Au point de vivre deux rencontres décevantes ? Les attentes sont tellement hautes que le flop guette.

En tête de Ligue 1, oui mais…

AFP or licensors

Malgré son bilan comptable plus que bon, le PSG ne séduit pas vraiment en Ligue 1, laissant une bonne partie de ses supporters sur leur faim. Surtout quand on se rappelle les noms ronflants qui forment son effectif.

Kylian Mbappé y est un peu seul sur sa planète, à porter son club sur ses jeunes épaules. Mais la perspective de son départ pour le Real Madrid, l’été prochain, est bien réelle et ne rassure pas le moins du monde les fans parisiens.

Ces derniers qui fondaient beaucoup d’espoirs sur leur recrue estivale phare qui n’est autre que Lionel Messi. Peu inspiré en Ligue 1, il ne satisfait pas jusque-là aux très grandes attentes placées en lui. Mais s’il venait à performer en Ligue des Champions, compétition qu’il connaît par cœur, les esprits chagrins oublieraient tout le reste. Son adversaire du soir aussi, il le connaît par cœur. Messi était un véritable bourreau face au Real Madrid, du temps de son idylle avec le Barça. En 45 rencontres, il a inscrit 26 buts et délivré 14 passes décisives. Si le PSG ne parvenait pas à éliminer le Real, et que Messi restait trop discret, la situation pourrait devenir compliquée tant pour les fans que pour le joueur. La déception serait en tout cas proportionnelle à la taille du palmarès du génie argentin… Enorme.

Au milieu des doutes les espoirs sont grands. Les Parisiens veulent vibrer, ils veulent laisser leur carte de visite et ils veulent la qualification. De nombreux ingrédients réunis pour voir naître une déception, une frustration.

Un seul être vous manque et…

AFP or licensors

Du côté du Real Madrid, c’est un autre Français qui a pris le rôle de patron. À côté de l’artificier bourré de talent qu’est Vinicius Junior, Karim Benzema est le maître à jouer de la Casa Blanca. Depuis sa blessure le 23 janvier face à Elche, les Madrilènes souffrent d’un cruel manque d’inspiration, et leurs résultats s’en ressentent avec notamment une élimination en Copa del Rey. Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé.

Karim pourrait jouer ce mardi soir. Sans doute pas au sommet de sa forme malgré tout.

Le Real Madrid n’est pas tout à fait dans une situation comparable à celle du PSG, car l’équipe de Carlo Ancelotti tournait plutôt bien avant la blessure de KB9. Mais les choix du technicien italien sont de plus en plus contestés. Il se murmure notamment que la direction commencerait à se lasser de son obsession à ne pas vouloir faire jouer Eden Hazard. Une obsession qui est bel et bien au centre de l’agacement d’une franche de plus en plus importante des supporters de Madrid et qui est de plus en plus critiquée par la presse espagnole également. La titularisation surprise de Gareth Bale contre Villarreal (0-0) a accentué un peu plus le questionnement.

Et si le titre en Liga est presque une obligation pour la Casa Blanca cette saison au moment où le Barça et l’Atlético traversent une mauvaise passe, une non-qualification pour les quarts en Ligue des Champions serait une véritable catastrophe pour le Real dans "sa" compétition. De là à faire vaciller Carlo Ancelotti ? Possible.

Le coach sera-t-il particulièrement prudent tant dans son onze aligné que dans la tactique mise en place ? On peut s’y attendre et cela confirmerait la tendance : on risque d’assister à une rencontre fermée, bien loin du spectacle espéré.

Tous les ingrédients sont réunis, mais le plat sera-t-il savoureux ?

Finalement, celui qui se qualifiera pour les quarts n’en aura que faire de la manière. Il aura éliminé une "grosse" écurie européenne. Le spectacle ne serait qu’un bonus.

Même si, en Ligue des Champions, comparer le Real Madrid au Paris Saint-Germain serait manquer de respect à l’incroyable palmarès des Madrilènes et leurs treize titres face au palmarès encore vierge des Parisiens, tout reste possible dans ce double affrontement. Et le PSG a malgré tout passé un cap ces dernières années en C1.

Malheur au vaincu, serions-nous tentés de dire. Et tous les acteurs en ont conscience. Allons-nous vivre deux rencontres fermées ? Avec un minimum de prises de risques ? Le spectacle sera-t-il digne de l’affiche et d’une finale ? Ou le flop sera-t-il magistral ? Cela n’intéresse que les spectateurs neutres, les partisans madrilènes et parisiens ne veulent qu’une chose, la qualification.

Sur le même sujet

Le PSG peut-il encore croire à la prolongation de Kylian Mbappé ?

Ligue 1 - Football

Articles recommandés pour vous