RTBFPasser au contenu

C'est vous qui le dites

Proposition de loi : le MR veut interdire les piquets de grève bloquants

Proposition de loi : le MR veut interdire les piquets de grève bloquants
02 déc. 2020 à 12:25 - mise à jour 02 déc. 2020 à 12:253 min
Par C'est vous qui le dites

Le MR travaille actuellement sur une loi pour encadrer le droit de grève, c’est à lire dans La DH. L’idée est de ne plus permettre la mise en place de piquets bloquants qui empêchent les travailleurs qui le souhaitent de continuer leur activité, mais de faire de ces piquets des points de sensibilisation.

Un piquet pour informer, c’est suffisant pour faire passer un message syndical ? C'est la question que l'on vous posait ce matin dans "C'est vous qui le dites". 

Voici quelques moments forts de l'émission… 

Proposition de loi : le MR souhaite interdire les piquets de grève bloquants
Proposition de loi : le MR souhaite interdire les piquets de grève bloquants © Tous droits réservés

"Il y a toujours une raison derrière une grève..."

Alex, un auditeur originaire de Fleurus, en région carolo, est intervenu à ce sujet sur notre antenne : "Si on en arrive à des piquets bloquants et à une grève, c'est un échec pour tout le monde parce que cela signifie que tous les moyens de communication et de discussion ont été épuisés à l'intérieur de l'entreprise... On procède toujours par étapes et là où la concertation paritaire est respectée, il n'y a pas besoin de grève. Par exemple, s'il y a une grève aux TEC, c'est que les demandes des chauffeurs ont mal été appréhendées par l'employeur alors que non seulement, ils le font pour leur bien-être mais aussi pour la sécurité du transport. Il y a toujours une raison derrière une grève..."

Que les gens qui n'ont pas fait grève refusent les avantages obtenus après cette grève ! 

Alex poursuit et propose un deal pour ceux qui ne veulent pas faire grève : "Il y a le droit de grève et le droit au travail mais alors soyons de bons comptes : que les gens qui n'ont pas fait grève et ont continué à travailler sans perdre leur salaire refusent les avantages obtenus grâce à ceux qui ont fait cette grève et qui ont donc perdu de l'argent durant ce laps de temps ! En plus de ça, ça permettrait d'avoir plus d’adhérents au mouvement ! Il faut savoir qu'on n'a pas toujours le choix que d'en arriver-là, même quand il existe une certaine pression de la hiérarchie sur le travailleur - car oui, ça existe la pression pour nous empêcher de faire grève - mais il faut aller jusqu'au bout pour défendre nos droits !"

Proposition de loi : le MR souhaite interdire les piquets de grève bloquants
Proposition de loi : le MR souhaite interdire les piquets de grève bloquants © Tous droits réservés

"Les piquets sont une entrave à ma liberté !"

Du côté de Kraainem, dans la province du Brabant flamand, Philippe témoigne : "Les piquets de grève sont une entrave à ma liberté ! Que les grévistes se mettent à notre place ; si trois mois après leur grève, je débarquais chez l'un d'entre eux et l'empêchais de sortir pour aller travailler, j'aimerais voir comment il réagirait ! Ces dix dernières années, je n'imagine même pas combien les grèves ont coûté à l'État ! Ajoutez à cela, le coût de ce qu'elles ont permis de proposer aux travailleurs donc on a perdu des sommes inimaginables ! Alors que la plupart du temps, les employés veulent juste une augmentation salariale ou des aménagements du temps de travail."

Si la négociation ne mène à rien, que les syndicats trouvent d'autres moyens pour arriver à leur fin !

Selon Philippe, au lieu de se lancer dans des grèves, il faut privilégier la communication : "Je suis indépendant, si j'avais des ouvriers, quel serait leur intérêt de faire grève plutôt que de discuter et de négocier ?! Quand un patron ne sait pas donner quelque chose, il faut aussi en tenir compte car les syndicats veulent toujours plus mais ils ne comprennent pas que l'employeur ne peut pas toujours suivre et donner plus ! Et si la négociation ne mène à rien, que les syndicats trouvent d'autres moyens pour arriver à leur fin avec leur patron mais qu'ils ne bloquent pas les gens pour lesquels il n'y aura aucun impact de leurs revendications !"

Proposition de loi : le MR souhaite interdire les piquets de grève bloquants
Proposition de loi : le MR souhaite interdire les piquets de grève bloquants © Tous droits réservés

"Le piquet de grève sert à transmettre un message"

Enfin, direction Uccle, où Elisio conclut : "À la base, le piquet de grève est un moyen de persuasion et sert à transmettre un message donc on ne peut pas interdire un piquet de grève bloquant ! Je suis délégué syndical et je peux vous dire qu'après une grève, la majorité des travailleurs - qu'ils aient participé ou non à la grève - ne se plaignent jamais des résultats de celle-ci ! Et ceux qui s'en plaignent sont hypocrites car même s'ils ont été empêchés de travailler, au final, ils bénéficient des mêmes avantages ! [...] Il faut penser aux professions difficiles et comprendre que certaines doivent mettre la pression pour arriver à leur objectif. Surtout que le patron fait parfois tout pour que ça ne passe pas, il vous mène en bateau donc avant de finir au Tribunal du travail, il faut faire grève. Et puis, il faut savoir que lorsqu'une délégation syndicale revendique quelque chose, c'est souvent pour la majorité donc il faut prendre sur soi le temps de cette grève..."

Nous vous invitons à poursuivre le débat sur notre page Facebook "C’est vous qui le dites" et à revoir l'émission sur Auvio. Nous vous donnons rendez-vous du lundi au vendredi de 9h à 10h30 sur VivaCité et La Une pour trois nouveaux débats.

Articles recommandés pour vous