RTBFPasser au contenu
Rechercher

Regions Liège

Promotion des voyages à vélo : Dynamobile 2002 a parcouru la province de Liège durant huit jours

Dynamobile 2022 à Banneux, lieux de la pause de la mi-journée de la dernière étape

La centaine de participants à Dynamobile 2022 a terminé son périple cycliste à travers la province de Liège ce lundi.

Dynamobile est un voyage à vélo organisé tous les ans en juillet depuis 1995 à partir de Bruxelles. Il est accessible à tous, adultes et enfants, et permet chaque année la découverte d’une région différente. L’événement est aussi militant : il veut promouvoir les voyages à vélo. Cette année, le départ a été donné le 18 juillet à Liège, direction Verviers, puis Saint-Vith et Stavelot avant de revenir, au bout de huit jours, à Liège.

Christophe habite en Hesbaye et participait pour la quatrième fois à Dynamobile : "Moi, je suis allé une fois à Reims. On est allés aussi aux Pays-Bas, puis, une fois, on est allés dans les Ardennes et, cette fois-ci, dans l’Eifel, les Fagnes etc. Ce qui me plaît évidemment c’est l’ambiance, une ambiance sereine où tout est très, très bien préparé, l’itinéraire aussi. Il y a un chef de route, il y a un vélo balai et on est entre ces deux-là, chacun à son rythme. On a le temps et puis on fait des pauses régulièrement pour rattraper les retardataires. On démarre vers 8 ou 9 heures et on rentre vers 16 ou 17 heures. On loge dans des halls sportifs. On prépare à manger, ensuite on dîne ensemble. Dynamobile, c’est une bonne manière finalement de goûter aux voyages à vélo parce que le gros est préparé, on est dans une ambiance, on est porté par le groupe. C’est une bonne manière de, par la suite, partir en famille, partir seul, en couple ou que sais-je et d’aller où on souhaite aller.".

Du temps pour découvrir et admirer

Juliette est âgée de 15 ans. Elle vient de vivre son premier Dynamobile : "On m’en a parlé. Ça avait l’air chouette. C’est une bonne ambiance.". N’est-ce pas trop dur physiquement ? "On est porté par le groupe, donc ça va !", répond Juliette.

Clément est un autre jeune participant et même un très jeune participant puisqu’il a 7 ans et demi : "C’est super. On découvre des choses. J’aimais bien les petites descentes et parfois il y a des montées que j’aimais bien aussi. Je faisais aussi parfois signaleur : on s’arrête et on montre le bon chemin.". Benoît, son papa, nous précise: "Clément roule souvent tout seul sur son vélo pour aller à l'école, parfois il est accroché derrière le vélo de ma femme ou le mien. On est à environ deux kilomètres de l'école. Mais on le fait deux fois par jour et il fait ça très, très bien. Donc il est bien, bien entraîné et il a impressionné pas mal de participants.     

A 13 ans, Basile en était, lui, à son cinquième Dynamobile : "La première année, c’était au Mont Saint-Michel, la deuxième, aux Pays-Bas, la troisième, en Angleterre, la quatrième, en Wallonie, et celle-ci, dans la région de Liège.". Et si Basile devait convaincre une autre personne de partir en vacances à vélo : "Je lui dirais que, déjà, c’est bon pour la planète. Ensuite, c’est une super ambiance, on fait de nouvelles connaissances et puis on voit de très beaux endroits et on a le temps de les admirer, contrairement à en voiture.".

Sur le même sujet

A 23 ans, Giorgio est le premier à se lancer dans un tour du monde avec un vélo en bois !

Vivre Ici

Articles recommandés pour vous